Modèle de lettre Primaire et secondaire

ZARGANAR A ÉTÉ LIBÉRÉ CE MERCREDI 12 OCTOBRE 2011. MALGRÉ TOUT, LE COMBAT CONTINUE !

Les deux images en bas de la lettre permettent d’avoir un impact plus important auprès des autorités. N’hésitez pas à les inclure dans votre envoi. La traduction des caractères est : "Libérez Zarganar"




Ambassade du Myanmar
Boulevard Général Wahis, 9
1030 Bruxelles

MODÈLE DE LETTRE SECONDAIRE

Monsieur l’ambassadeur,
Je m’appelle ..................... et je suis e ?le ?ve a ? l’e ?cole de ............. en Belgique.
J’ai l’honneur de vous e ?crire au sujet de Zarganar. E ?tant de ?fenseur des droits humains, je me re ?jouis de sa libe ?ration, ainsi que de celle d’au moins 120 autres prisonniers politiques au Myanmar le mercredi 12 octobre. Cependant, comme vous le savez, Monsieur l’Ambassadeur, il reste pre ?s de 1900 prisonniers d’opinion en prison dans votre pays. Je vous demande de bien vouloir relayer aux autorite ?s du Myanmar ma demande de les voir libe ?rer imme ?diatement et sans condition.
D’autre part, je voudrais insister pour que Zarganar et les prisonniers qui viennent d’e ?tre libe ?re ?s puissent, a ? l’avenir, exercer pleinement leur droit a ? la liberte ? d’expression, sans risquer d’e ?tre a ? nouveau incarce ?re ?s. Je vous remercie de lire cette lettre et de me tenir au courant de toute e ?volution de la situation des prisonniers politiques encore en de ?tention.
Veuillez agre ?er, Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de nos meilleures salutations.

Nom :
Adresse :
École :
Signature :

MODÈLE DE LETTRE POUR LE PRIMAIRE

Monsieur l’Ambassadeur,
Nous sommes des enfants de l’e ?cole de ...... et sympathisants d’Amnesty International. Nous sommes tre ?s contents d’apprendre que Zarganar a e ?te ? libe ?re ?.
Nous sommes toujours inquiets pour les autres prisonniers d’opinion qui sont encore en de ?tention, et nous vous demandons de dire aux autorite ?s du Myanmar que nous espe ?rons qu’ils seront biento ?t libe ?re ?s.
Nous voudrions que Zarganar puisse continuer a ? faire rire, a ? jouer des pie ?ces de the ?a ?tre et d’y dire ce qu’il pense, me ?me du gouvernement, sans e ?tre a ? nouveau ennuye ? par les autorite ?s. Comme vous savez, Monsieur l’Ambassadeur, chacun doit pouvoir dire ce qu’il pense, pour autant qu’il n’utilise pas la violence.
Nous espe ?rons que vous allez tenir compte de notre lettre, et nous vous en remercions. Veuillez agre ?er, Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de nos meilleures salutations.

Classe de : ...........................................
Adresse : ..............................................
Signatures : ...........................................

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris