CHARLES NTAKIRUTINKA

Charles Ntakirutinka, ancien ministre au Rwanda, a été condamné à dix ans d’emprisonnement pour rumeurs à la désobéissance civile et association de malfaiteurs. Il est détenu à la prison de Kigali et sa peine devrait prendre fin en 2012.



LES FAITS

Binary Data - 15.5 ko
Surpopulation dans la prison de Kigali

En mai 2001, Charles Ntakirutinka a participé à la création d’un nouveau parti politique. Lui, ainsi que sept autres hommes ont été arrêté en 2002. Ils ont été jugés et emprisonnés en un temps record de douze jours alors que les faits reprochés étaient extrêmement graves : organisation de réunions clandestines avec le projet de troubler l’ordre public, de provoquer une guerre civile et de cibler certaines personnalités politiques en vue de les assassiner.

Les accusés n’ont eu droit qu’à un nombre limité de témoins et l’avocat de Charles a été placé en détention 24h pour "outrage à la Cour". Il avait demandé à ce que Charles Ntakirutinka puisse apporter une précision à l’affaire.

L’arrestation de Charles traduit l’objectif du FPR : éliminer tout espace de débat. Il avait tenté avec d’autres de constituer un parti politique mais son sort s’est joint à celui de la société civile en générale soumise à une pression de plus en plus grande de la part du gouvernement.

Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion et appelle à sa libération immédiate et inconditionnelle.

TOI AUSSI TU PEUX AGIR en envoyant une lettre à l’Ambassade de la République du Rwanda, par exemple. Tu trouveras dans le lien plusieurs manières de faire entendre ta voix et de participer à l’action menée pour libérer Charles Ntatirutinka.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris