Brésil : Elma vous dit merci !

“ Je vous remercie de tout cœur pour vos lettres pleines de réconfort et d’humanité, pour toutes ces forces mobilisées afin de tenter de sauver nos vies. Le combat a été difficile depuis que j’ai dénoncé les meurtriers de mon fils. Nous avons été confrontés à beaucoup de difficultés et d’hostilité, et nous avons tous été la cible de nombreuses violences et menaces. Mais grâce à votre soutien à tous, je vais continuer à lutter pour que justice soit faite et pour empêcher que d’autres enfants ne soient tués et que de tels crimes ne restent impunis. "

Cette lettre a été envoyée par Elma Novais à des membres du Réseau Actions urgentes. Le fils d’Elma avait été tué par des membres de la police militaire. Elma et ses enfants Jefferson et Roxana étaient victimes de menaces pour avoir cherché la vérité. Aujourd’hui, elle est en sécurité et en juin 2003, elle a gagné un procès en appel contre la libération des quatre policiers accusés du meurtre de son fils et ceux-ci ont en conséquence été réincarcérés.

À la suite du lancement de l’action urgente, la protection d’Elma Novais est passée de douze à vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Récemment, les autorités de l’État de Pernambouc ont reconnu l’existence d’escadrons de la mort et ont ouvert des enquêtes sur 62 autres homicides susceptibles d’être l’œuvre d’escadrons de la mort agissant dans cet État. Le courage dont a fait preuve Elma Novais en ne cédant ni aux menaces ni aux manœuvres d’intimidation, et la pression juridique qu’elle a exercé ont été essentiels pour parvenir à ce résultat. Elle a reçu dernièrement deux récompenses pour son travail d’avocate.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris