Amnesty et Truly.Media luttent contre les "fausses informations"

Le net et les réseaux sociaux pullulent d’articles, photos, vidéos, relayés à une vitesse incroyable… sans que l’on connaisse trop leurs sources.
C’est aussi un argument utilisé par les responsables politiques pour décrédibiliser des enquêtes dénonçant leurs comportements.
Avec Truly.Media, Amnesty International se lance dans la chasse aux « fausses informations » et assure ses arrières !

Truly.Media c’est quoi ?

Il s’agit d’une plateforme collaborative unique, qui a été pensée par des journalistes pour les journalistes et les personnes menant des enquêtes sur les droits humains. Elle a été développée par Deutsche Welle (service de diffusion international de l’audiovisuel public allemand) et l’Athens Technology Center (société grecque de développement de logiciels).
Amnesty International est le premier client externe de cette plateforme depuis le 1er janvier 2018 et en est fière… !

Le but ?
Vérifier le contenu d’articles, photos, vidéos, etc… publiés sur Internet, notamment sur les réseaux sociaux, et savoir si ces documents sont des publications authentiques ou frauduleuses (des « fausses nouvelles »). Une fois la vérification effectuée, les journalistes et personnes menant des enquêtes sur les droits humains peuvent les utiliser dans leurs recherches et rapports.

Comment ?
En utilisant des techniques de vérification digitale et en mobilisant des experts du monde entier.

Les réseaux sociaux, piliers de la liberté d’expression… et fourmilières de « fausses informations »

Comme tu le sais, les réseaux sociaux, piliers de la liberté d’expression, sont des outils incroyables pour publier et partager de l’information. Depuis que les réseaux sociaux existent, le travail d’ONG comme Amnesty International a grandement gagné en visibilité et efficacité.

Cependant, les informations qui circulent sur ces réseaux sont peu vérifiées. Trop souvent, des articles, photos, vidéos sont relayés sans que l’on sache vraiment d’où ces documents proviennent, leurs sources, etc… Bref, sur le net circulent beaucoup de « fausses informations » aussi.
Des fois, cela marche aussi dans le sens inverse. C’est-à-dire que des responsables politiques vont qualifier de « fausses informations » (« fake news ») des articles, photos, vidéos compromettantes ou critiquant leurs décisions, leur passé, etc
Il est donc essentiel de savoir si nous pouvons faire confiance aux informations qui circulent sur le net, et a fortiori sur les réseaux sociaux !

Vérifier la véracité des informations pour plus de rigueur et de crédibilité

Comme tu le sais, Amnesty International publie de nombreux rapports sur la situation des droits humains à travers le monde, fruit d’enquêtes approfondies faites par des chercheurs et chercheuses professionnels. Pour ce faire, les chercheurs effectuent de nombreux entretiens, mais analysent aussi beaucoup de documents numériques.

Par ailleurs, lorsque des représentants des autorités qualifient de " fausses informations " des vérités qui dérangent ou quand un contenu publié sur les médias sociaux prétend montrer quelque chose sans le faire, Amnesty International doit être prête à répondre en s’appuyant sur des méthodes rigoureuses de recherche et de vérification.

Ainsi, afin de pouvoir vérifier la véracité de certaines informations qui circulent sur le net qui intéressent Amnesty International pour ses recherches ou pour lesquelles elle est interpellée, Amnesty International a lancé depuis octobre 2016 un nouveau service : le Service de vérification numérique d’Amnesty International en partenariat avec plusieurs universités renommées, telles que Cambridge (Angleterre), Berkeley (États-Unis), Essex (Angleterre), Pretoria (Afrique du Sud) ou encore l’Université de Toronto (Canada). Ce réseau rassemble aujourd’hui une centaine d’étudiants, qui travaillent sur ce but commun : être capable de vérifier les contenus numériques dans le cadre des recherches sur les droits humains.

À présent, grâce à Truly.Media, le travail du Service de vérification numérique d’Amnesty International va pouvoir être plus performant. Tous les individus qui travaillent au sein du Service de vérification numérique d’Amnesty International peuvent maintenant travailler en temps réel sur plusieurs continents, disposer d’outils de vérification de pointe et faire appel à des experts.

Ainsi, si des individus ou groupes dénoncent le fait que les accusations d’Amnesty se basent sur des « fausses informations », nous serons à présent capables de leur prouver qu’ils ont tort, grâce à une méthode rigoureuse de vérification.

« Avec Truly.Media, il est possible de déceler les fausses informations circulant sur les réseaux numériques avec plus d’efficacité et de précision. Ce projet met par ailleurs en avant le potentiel d’innovation de la Deutsche Welle dans ce secteur. Savoir qu’Amnesty International utilisera cette plateforme nous remplit de fierté, et cela prouve que Truly.Media répond à un besoin réel  », a déclaré Peter Limbourg, directeur général de la Deutsche Welle.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris