Pas d’armes pour violer les droits humains

Peut-être le savez vous déjà, mais le commerce des armes est aujourd’hui l’un des moins réglementé au monde. Amnesty a donc décidé de lutter pour que des traités réglementant le commerce des armes soient signés. Coup de projecteur sur la campagne 2012 ....

Alors que des milliers d’armes circulent aujourd’hui et causent des dégâts irréparables auprès des populations civiles, aucun texte ne réglemente de manière strict le commerce des armes. Il est d’ailleurs possible dans certaines parties du monde, d’acheter une arme au marché sans jamais voir l’ombre d’un contrôle.

À cause du manque de réglementation du commerce d’armes, de graves violations des droits humains ont été commises ces deux dernières décennies. Des milliers de personnes ont été tuées, blessées, violées ou contraintes de fuir leur domicile.
Il faut donc mettre un terme à ce commerce d’armes irresponsable qui a fait et fait toujours des milliers de victimes à travers le monde.

Le saviez-vous ?

Les armes légères ou de petit calibre interviennent dans au moins 60% des atteintes graves aux droits humains recensées en 10 ans par Amnesty international

26 millions de personnes à travers le monde avaient été déplacées à l’intérieur de leur pays en raison d’un conflit armé fin 2008

128 conflits armés ont fait au moins 250 000 morts par an depuis 1989

1 personne chaque minute est tuée par une arme

En Juillet 2012, les États membres des Nations Unies (ONU) se réuniront à New York afin de signer le traité mondial sur le commerce des armes. Le rôle d’Amnesty est de veiller à ce que la protection des droits humains soit au cœur de ce texte et que des normes efficaces et applicables soient mises en place.

À partir de Mai et jusqu’à fin Juillet, Amnesty International va lancer une série d’actions afin d’appuyer cette position. Ce mois-ci, Amnesty lance les "100 journées mondiales d’action" destinées à mobiliser les militants et à susciter une prise de conscience. Une pétition sera lancée mi-mai pour faire pression sur les gouvernements afin qu’ils défendent un texte qui respecte les droits humains. Des dazibaos seront aussi distribués en Juin.

Tenez-vous prêts pour cette campagne armes. Mobilisez-vous pour que le commerce des armes ne soient plus complice des violations des droits humains.

Ensemble, empêchons que les armes servent à commettre des atrocités et des actes de violence. Suivez la campagne sur www.amnesty.be/armes

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris