La torture, un sujet d’actualité ?

La torture est inefficace et terrorise les populations qui peuvent la subir. C’est pourquoi depuis sa création, Amnesty International lutte contre ce fléau. Elle a participé au mouvement mondial qui a conduit à l’adoption de la Convention contre la torture et les traitements cruels, inhumains ou dégradants en 1984. Aujourd’hui, 155 États en sont partis. Ils sont donc tous d’accord pour faire de cette interdiction une réalité pour leurs citoyens.

Facile à faire ? Pas vraiment puisque Amnesty International reçoit tous les jours de nouveaux cas de torture et de mauvais traitements. Pourquoi ? Les États pratiquant la torture ne sont jamais dénoncés, ils n’ont donc aucune raison pour arrêter cette pratique cruelle et violente. Pour les forcer à appliquer cette interdiction d’utilisation de la torture, peu de gouvernements sont prêts à faire pression sur ces pays tortionnaires, notamment ceux dirigés par de dangereux groupes armés (tel que l’Irak, ou la Libye) ou ayant une grande influence politique dans le monde (tel que les États-Unis).

JPEG - 61.9 ko
Taiwan : campagne "Stop torture" ©Amnesty International Taiwan

UN NOUVEAU REGARD SUR LA TORTURE ?

Aujourd’hui, si tu vas dans la rue et que tu demandes à des passants s’ils sont pour ou contre la torture, ils seront presque tous d’accord (82 % selon un sondage réalisé par globalScan pour Amnesty) pour te dire qu’elle est cruelle et qu’elle doit être interdite. Si tu pousses l’expérience un peu plus loin et que tu leur présentes une situation où torturer permettrait de sauver des vies, tu constates que plus d’une personne sur trois (36 %) va penser que dans ces circonstances, la torture pourrait être justifiée.

Cependant, penses-tu que si on autorisait la torture dans certaines circonstances, il n’y aurait pas d’abus ? Dans la plupart des États qui pratiquent la torture ou les mauvais traitements – et ils sont nombreux, les victimes de torture sont souvent les pauvres, les femmes et les enfants, ou des personnes différentes en raison de leur religion, de leur sexualité ou encore de leurs opinions politiques. On les torture plus souvent pour les humilier, les faire taire ou maintenir l’ordre établi que pour obtenir des informations précieuses.

Tu peux alors te dire que cela n’arrive que très rarement. Tu serais surpris de savoir qu’Amnesty International a recensé 79 pays pratiquant la torture sur les 155 ayant signé la Convention contre la torture. À chaque utilisation de cette pratique barbare, ils violent le droit international. Contrairement à ce que certains États pensent, le droit international établit qu’il est interdit de torturer, dans tous les temps et dans toutes les circonstances. Amnesty International est là pour le leur rappeler.

STOP TORTURE : DES PREMIÈRES VICTOIRES AU MAROC.

Journée internationale de soutien aux victimes de torture 2014 ©Amnesty International, Graham Seely

La campagne « Stop torture » d’Amnesty International a été lancée en mai dernier. Ali Aarrass est l’un des 5 cinq cas mis en avant pour cette occasion.
Si tu ne te rappelles pas de son histoire, en voici un résumé : Ali est belgo-marocain. Il a été extradé de l’Espagne où il vivait, vers le Maroc. Là, des agents l’ont torturé dans un lieu de détention secret. Il a été condamné à 12 ans de prison sur des aveux arrachés sous la torture, ce qui est complètement illégal selon la Convention contre la torture.

Cependant, sa situation semble s’améliorer : le 21 mai, suite à une décision du Comité contre la torture de l’ONU, les autorités marocaines ont ouvert une enquête sur les allégations de torture.
De plus, le 29 mai, le roi Mohammed VI a réaffirmé au Haut Commissaire des droits de l’homme de l’ONU qu’il ne tolèrerait pas la torture dans son royaume.

Ali Aarrass n’a pas encore reçu justice, mais cela semble en bonne voie. Dans le monde entier, des sections d’Amnesty International et leurs sympathisants se sont mobilisés pour soutenir Ali et les autres victimes de torture. La torture peut-être stoppée. À toi de rejoindre le mouvement.

POUR LUTTER CONTRE LA TORTURE, L’ARME LA PLUS EFFICACE C’EST TA SIGNATURE. Rendez-vous ici

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris