Ressources sur la notion de consentement

Découvre nos propositions de livres, de films et de séries pour aller plus loin sur la thématique du consentement sexuel.

Livres

Les choses humaines, Karine Tuil, Éd. Gallimard, 2019, dès 15 ans

Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique français ; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Ensemble, ils ont un fils, étudiant dans une prestigieuse université américaine. Tout semble leur réussir. Mais une accusation de viol va faire vaciller cette parfaite construction sociale. Le sexe et la tentation du saccage, le sexe et son impulsion sauvage sont au coeur de ce roman puissant dans lequel Karine Tuil interroge le monde contemporain, démonte la mécanique impitoyable de la machine judiciaire et nous confronte à nos propres peurs.

Sans consentement - Enquête sur le viol, Jon Krakauer, Éd. 10/18, 2017, dès 15 ans

Célèbre pour son campus universitaire et surtout pour son équipe de football - les Grizzly - l’université de Missoula est secouée par plusieurs affaires de viols commis entre 2010 et 2012 par des étudiants. À partir de ce scandale retentissant, Jon Krakauer brosse le tableau d’une Amérique où le viol est le crime le plus fréquent - même si près de 80 % des victimes ne portent jamais plainte. Comment expliquer ce phénomène ? Peut-on dresser un portrait type du violeur ? Quelles sont les répercussions d’un tel traumatisme pour la victime ? Comment la société et la justice réagissent-elles ? C’est à toutes ces questions que Jon Krakauer entend répondre.

Le consentement, Vanessa Springora, Éd. Grasset, 2020, dès 15 ans

« Le Consentement  » est un récit autobiographique qui raconte la liaison longue d’une année entre G.M. et V.S. Des initiales qui cachent à peine Gabriel Matzneff, écrivain français qui connut une certaine heure de gloire dans le passé, et une jeune fille de 14 ans, l’auteure Vanessa Springora. Il s’agit d’un terrible récit de cette adolescente prise dans les mailles d’un prédateur. V. rencontre G. dans un dîner. Elle est venue avec sa mère ; lui n’aura d’yeux que pour elle. Elle est séduite par un homme de lettres, elle aime les livres.

Bonne nuit, sucre d’orge, Heidi Hassenmüller, Éd. Seuil, 2003, dès 14 ans

L’histoire de Gaby, une histoire parmi tant d’autres. Jusqu’à l’arrivée soudaine d’un beau-père, tout va bien malgré la mort de son père à la guerre, malgré les difficultés matérielles. Mais voilà, pour le nouveau papa, Gaby est un être tout à fait particulier. « Quel gentil sucre d’orge tu es ! » lui répète-t-il souvent. Après la première agression sexuelle qu’elle subit, son univers ne sera plus fait que de peur, de violence, de viols, de déchirements, de coups, de mensonges, de haine. Elle mettra très longtemps à échapper totalement à la terreur des abus sexuels et psychologiques répétés de son beau-père et à commencer une nouvelle vie.

La porte de la salle de bain, Sandrine Beau, Éd. Talents Hauts, 2015, dès 12 ans

Mia, en pleine puberté, est confrontée aux allées et venus systématiques de son beau-père dans la salle de bain lorsqu’elle se douche. La jeune fille s’enferme dans le mutisme, jusqu’au moment où elle parvient enfin à parler de la situation et à s’en sortir.
Ce court roman montre qu’un regard dérangeant est considéré comme intrusif, qu’il soit celui d’un adulte mais aussi d’un autre enfant.

Touche pas à mon corps, Tatie Jacotte, Thierry Lenain et Stéphane Poulain, Éd. Les 400 Coups, 2000, dès 6 ans

L’héroïne est une petite très polie. Un jour, à l’école, une dame lui dit que son corps lui appartient et que l’on peut refuser un bisou, même ceux de sa Tatie Jacotte qu’elle n’aime pas.
Confrontée à l’hypocrisie du monde des adultes (les bisous pour dire bonjour sont des signes de politesse et le consentement des enfants n’a aucune valeur), elle va apprendre à s’affirmer et à faire respecter son corps.

Petit Doux n’a pas peur, Marie Wabbes, Éd. La Martinière, 2015, dès 3 ans

Petit Doux et Gros Loup jouent souvent ensemble mais Gros Loup va parfois trop loin. Il profite de sa taille pour faire des choses à Petit Doux même quand il dit non.
Ce dernier a peur et n’ose pas protester. Petit Doux finira pourtant par dire à tous comment se comporte Gros Loup.
Un livre pour apprendre aux plus petits à dire non et leur montrer qu’ils ont le droit de parler des violences physiques ou verbales dont ils pourraient faire l’objet.

Bandes dessinées

Speak, Emily Carroll, Éd. Rue de Sèvres, 2019, dès 14 ans

Melinda a 15 ans. Ce soir d’été, au beau milieu d’une fête, la jeune fille est victime d’un drame. Elle appelle la police. Personne ne saura jamais pourquoi elle a lancé cet appel, ni ce qu’il lui est arrivé cette nuit-là. Tout simplement parce que Melinda, murée dans son silence, ne parvient pas à l’exprimer… D’après le roman de Laurie Halse Anderson.

Un autre regard - Tome 3 - La charge émotionnelle, Emma Subiaco, Éd. J’ai Lu, 2019, dès 12 ans

Dans cet ouvrage, Emma aborde divers sujets : harcèlement de rue, culture du viol, violence policière et charge émotionnelle.

Le petit livre pour apprendre à dire non !, Dominique de Saint Mars et Serge Bloch, Éd. Bayard Jeunesse, 2016, dès 6 ans

Ce livre a vocation à être lu en famille ou à l’école et peut servir de support pour aborder des questions plus ou moins délicates avec les enfants (cadeau de mamie qui ne plaît pas, invitation par les copains à enfreindre une règle, regards gênants portés sur le corps, harcèlement scolaire, etc).
À la fin de l’ouvrage, une liste de personnes de confiance auxquelles faire part des abus est rappelée, ainsi que les adresses utiles à connaître par les enfants pour se mettre à l’abri des maltraitances (quelle qu’en soit la nature).

Te laisse pas faire ! Les abus sexuels expliqués aux enfants, Jocelyne Robert, Éd. De L’Homme, 2019, dès 6 ans

Aujourd’hui encore, dans tous les milieux, bien trop d’enfants pensent que les adultes et les grands ont tous les pouvoirs et tous les droits sur elles et eux. Cet ouvrage offre, en plus petits caractères, des textes destinés aux adultes afin de les informer et de leur donner des pistes et outils pour aborder cette question des agressions sexuelles commises sur les enfants. Dans le but de vérifier la compréhension de l’enfant, il comporte aussi une foule de dessins multicolores, de jeux et d’activités à faire avec lui, dans la détente et à des moments propices.

Cinéma

Les femmes du bus 678, Mohamed Diab, 2012

Les femmes du Caire ne peuvent plus prendre le bus en sécurité : des attouchements ont lieu dans ces bus bondés. Une femme va décider de ne pas se laisser faire et répondre à l’humiliation… par l’humiliation. D’autres femmes vont se joindre à elles, mais seront vite surveillées. Un combat de femmes qui décident de ne plus être des victimes passives et de dénoncer l’impunité dans une société largement dominée par les hommes.

La domination masculine, Patrick Jean, 2009

Ce documentaire partage des réflexions et sert de support à une approche éducative sur les rapports de genre sur l’image et la place de la femme au XXIe siècle. Différents thèmes sont abordés dans ce documentaire, tels que les stéréotypes de genre et la reproduction des actes de violence envers les femmes, nourris d’entretiens d’activistes et chercheurs dans les droits des femmes et des hommes. Il existe également un dossier pédagogique en support à cette vidéo.

Les chatouilles, d’Andréa Bescond et Éric Métayer, 2018, dès 13 ans

Odette à huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Cet ami commence à abuser d’elle sexuellement, ce qui change le cours de sa vie. Comment devenir une grande danseuse et se reconstruire ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie !

Une histoire banale, Audrey Estrougo, 2014, dès 14 ans

Jeune femme de 30 ans, Nathalie a une vie active simple et agréable, travaillant dans le domaine de la santé, sortant souvent entre amis et collègues de boulot. Joyeuse, rêveuse, amoureuse, elle se prépare à emménager bientôt avec son fiancé. Mais un soir, tout va basculer en quelques minutes. Une histoire banale, mais qui laisse des traces.

Le viol, Alain Tasma, 2017, dès 14 ans

En 1974, dans les calanques de Marseille, deux jeunes touristes belges sont agressées et violées par trois hommes. Pendant quatre ans, ces deux jeunes femmes et leurs avocats vont se battre pour amener leurs agresseurs devant la Cour d’assises.
Pour cela, et à deux reprises, elles demanderont, ce qui était inconcevables à l’époque, au tribunal correctionnel de Marseille de se déclarer incompétent. A l’époque, le viol n’est qu’un délit correctionnel. Grâce à Gisèle Halimi, avocate de la cause féminine, leur procès va finalement pouvoir s’ouvrir en assise. Pour la première fois, le viol devient un crime.

L’affaire Josey Aimes, Niki Caro, 2006, dès 14 ans

Divorcée, mère de deux jeunes enfants, Josey Aimes a regagné sa bourgade natale du Minnesota à la recherche d’un emploi. Un seul débouché s’offre à elle : la mine. Malheureusement, la mine est un fief masculin, où les rares femmes s’exposent à la méfiance, voire l’hostilité, d’un certain nombre de mineurs qui jugent qu’elles n’y ont pas leur place. Josey se trouve donc en butte à la malveillance des « fortes têtes », à leurs plaisanteries d’un goût douteux, à leurs insinuations salaces, à leurs manoeuvres de harcèlement, qui lui deviennent vite intolérables. Mais personne ne veut entendre ses protestations. Josey est invitée à garder le silence. Mais les incidents se multiplient, et la pression monte de jour en jour, jusqu’à ce que la jeune femme tente l’impensable : porter l’affaire devant la justice…

Séries télévisées

Sex education, Laurie Nunn, 2019, dès 14 ans

Le jeune Otis Milburn, dont la mère est thérapeute / sexologue, refuse les questions ou conseils de celle-ci à propos de sa propre sexualité, alors qu’il est vierge et qu’il ne parvient pas à se masturber. Mais grâce au métier de sa mère, dont il semble avoir hérité du don de thérapeute, Otis connaît tout de la théorie. Maeve Wiley, une jeune rebelle qui vit sans parents et a des problèmes d’argent, propose à Otis de créer un « cabinet de sexologie  » au sein du lycée.

Unbelievable, Michael Chabon, Susannah Grant et Ayelet Waldman, 2019, dès 16 ans

L’histoire vraie de Marie, une adolescente accusée d’avoir menti sur le fait d’avoir été violée, et de l’enquête menée par deux détectives.

The Handmaid’s Tale - La Servante Écarlate, Bruce Miller, 2017, dès 17 ans

Dans une société dystopique et totalitaire au très bas taux de natalité, les femmes sont divisées en trois catégories : les Épouses, qui dominent la maison, les Marthas, qui l’entretiennent, et les Servantes, dont le rôle est la reproduction. La série suit le parcours de June, une femme devenue servante.
Cette série est tirée des livres de Margaret Atwood parus dès 1987.

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris