Jeunes personnalités inspirantes

Malala Yousafzai, Greta Thunberg ou encore Holly Shorey sont toutes les trois de grandes sources d’inspiration pour la défense des droits de l’enfant. Que ce soit pour le droit à l’éducation, le droit à la vie, à la survie et au développement ou concernant les droits participatifs, leurs témoignages - utiles et forts - sont à découvrir et à faire connaître. La lecture de tels témoignages peut s’avérer intéressante pour découvrir ce que représentent les droits humains, les droits de l’enfant et la défense de ces droits.
Bonne lecture !

Dans cette rubrique, nous te proposons donc de découvrir les discours de personnalités inspirantes dans la défense des droits de l’enfant : Malala Yousafzai, porte-parole des filles du monde entier pour le droit d’aller à l’école, Greta Thunberg, militante et pionnière des grèves pour le climat ou encore Holly Shorey, vice-présidente du Comité du Réseau droits des enfants d’Amnesty International Royaume-Uni à seulement 20 ans.

Malala Yousafzai : droit à l’éducation

Malala Yousafzai est une jeune pakistanaise, aujourd’hui âgée de 22 ans. Très jeune, à l’âge de 11 ans, elle a commencé à se battre pour que toutes les filles aient le droit d’aller à l’école.

Elle s’est notamment, par le biais d’un blog sur internet, exprimée pour demander à ce que tous les enfants, y compris les filles, puissent aller à l’école. Elle demandait aussi à ce que les filles et les femmes aient les mêmes droits que les garçons et les hommes et que tout le monde soit traité de manière égale.

Mais, pour s’être exprimée et opposée aux talibans qui voulaient l’empêcher de parler, Malala a dû fuir son pays, en 2012, après avoir été victime d’une tentative d’assassinat alors qu’elle rentrait de l’école. Elle s’est alors réfugiée en Europe, au Royaume-Uni, pour être en sécurité et fuir le danger qu’elle encourait en restant au Pakistan.

En 2014, à l’âge de 17 ans, elle reçoit le prix Nobel de la paix, prix décerné chaque année à une personne ou une organisation pour son action en faveur de la paix dans le monde. C’est alors la première fois qu’un enfant reçoit ce prix, ce qui fait d’elle la plus jeune lauréate de l’histoire !

Aujourd’hui, alors que les talibans ont voulu l’empêcher de parler, Malala est devenue la porte-parole des filles du monde entier. Elle continue à se battre pour le droit d’aller à l’école, pour les droits des femmes et les droits humains en général.

« Un enfant, un enseignant, un stylo et un livre peuvent changer le monde »

Malala Yousafzai est donc une grande source d’inspiration dans la défense des droits de l’enfant en défendant principalement, parmi tant d’autres, le droit à l’éducation.

Ce droit est inscrit à l’article 28 de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Cet article stipule que les enfants, donc les filles et les garçons, ont le droit à l’éducation et que l’État a l’obligation de rendre l’enseignement primaire obligatoire et gratuit pour toutes et tous.

Malala défend ce droit, car elle est persuadée que l’éducation est la seule solution « pour offrir un avenir lumineux à chaque enfant ». Il ne faut pas oublier que des millions d’enfants ne vont pas à l’école, souffrent de la pauvreté et des injustices : « Alors, laissez-nous mener une lutte globale contre l’analphabétisme, la pauvreté et le terrorisme et nous prendrons en main nos livres et nos stylos. Ce sont nos armes les plus puissantes ».

Pars donc à la découverte de l’article 28, le droit à l’éducation, à travers le témoignage fort et puissant de Malala. Nous te proposons ici une traduction de son premier discours en public, prononcé lors de l’Assemblée des Nations Unies pour la jeunesse le 12 juillet 2013, après l’attaque dont elle a été victime.

Greta Thunberg : droit à la vie, à la survie et au développement

Greta Thunberg est une jeune militante suédoise, aujourd’hui âgée de 16 ans, et pionnière des grèves pour le climat. À l’âge de 11 ans, Greta est tombée en dépression en prenant conscience de la gravité de la situation environnementale et climatique. Elle a alors arrêté de manger, de parler, et d’aller à l’école. Au bout d’un certain temps, elle s’est ressaisie avec un objectif bien précis en tête : éveiller les consciences !

En août 2018, au moment de la rentrée scolaire et un peu avant les élections dans son pays, Greta alors âgée de 15 ans, décide de faire grève devant le parlement suédois afin d’exiger que ses membres agissent pour réduire les émissions de dioxyde de carbone. Elle a appelé à une grève étudiante pour le climat, et a continué de manifester chaque vendredi, une fois les élections terminées, durant les heures d’école. Son histoire a été reprise par les journaux internationaux, et petit à petit, des mouvements de grève scolaire ont fleuri un peu partout à travers le monde : Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, France, Espagne, etc.

« J’ai appris que l’on n’est jamais trop petit pour faire la différence »

Le 4 décembre 2018, Greta Thunberg s’est adressée aux dirigeants du monde entier lors de la COP 24, le sommet des Nations Unies sur les changements climatiques. Elle y a tenu un discours poignant et alarmant, que nous te proposons de découvrir ici.

Visage emblématique de la lutte contre les dérèglements climatiques, Greta est aujourd’hui une source d’inspiration pour les jeunes et moins jeunes du monde entier. Le 16 septembre 2019, Greta Thunberg et le mouvement Fridays for Future ont reçu, à Washington, le prestigieux prix Ambassadeur de conscience pour l’année 2019 d’Amnesty International.

Greta est également une grande source d’inspiration dans la défense des droits de l’enfant en défendant principalement, parmi tant d’autres, le droit à la vie, à la survie et au développement.

Ce droit est inscrit à l’article 6 de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) et stipule que tout enfant a un droit inhérent à la vie et que chaque État a l’obligation d’assurer la vie, la survie et le développement de chaque enfant, obligation non respectée par les États du monde entier actuellement face aux changements climatiques.

L’article 6 est également l’un des quatre principes fondamentaux et transversaux de la CIDE, c’est-à-dire qu’il s’applique à toutes les autres dispositions de la Convention. En mettant en première ligne dans ses discours le droit à la vie, à la survie et au développement, Greta Thunberg met donc à l’honneur les droits de l’enfant.

Son discours est à lire et partager !

Holly Shorey : droits participatifs

Holly Shorey, âgée de 20 ans, est vice-présidente du Comité du Réseau des droits des enfants d’Amnesty International Royaume-Uni. Elle est déterminée à faire des droits des enfants une réalité et à prouver que les jeunes sont vraiment les leaders d’aujourd’hui !

En effet, Holly Shorey est persuadée qu’il ne faut pas attendre d’être adulte pour être écouté et s’efforce donc de soutenir les enfants défenseurs des droits humains dans leurs prises de parole en leur donnant les moyens d’agir pour s’exprimer et être entendus. Avec le Réseau des droits des enfants d’Amnesty International Royaume-Uni, elle a mis en place une campagne nationale pour le droit à la citoyenneté des enfants. Elle fait en sorte que les enfants soient impliqués dans la mise en place de ce genre de projet et de créer ainsi une vraie culture participative.

« Protéger les enfants et leur donner les moyens d’agir, au lieu de les faire taire et de les mettre en touche ! »

Holly Shorey est donc une grande source d’inspiration dans la défense des droits de l’enfant en mettant en avant les droits participatifs des enfants !

Les droits participatifs sont inscrits dans la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) et touchent plusieurs articles, notamment :
 l’article 12 sur le droit d’être entendu ;
 l’article 13 sur la liberté d’expression ;
 l’article 14 sur la liberté de pensée, de conscience et de religion ;
 l’article 15 sur la liberté d’association ;
 ou encore l’article 17 sur l’accès à une bonne information.

Pars donc à la découverte de tes droits participatifs en lisant le témoignage d’Holly, disponible ici.

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris