Enfants soldats et conflits armés

Selon l’organisation Save the Children, 420 millions d’enfants vivent dans une zone de conflit aujourd’hui. Les maisons et les écoles sont des terrains d’affrontement à part entière et les enfants peuvent être facilement enrôlés dans les forces et groupes armés. Ils sont donc en première ligne des conflits armés.
Ainsi, aborder la question des enfants dans les conflits armés à travers des témoignages d’enfants vivant dans des zones de conflit et d’ex-enfants soldats permet de laisser la parole sur le sujet aux premiers concernés et de ne pas mettre dans l’ombre le quotidien vécu par ces jeunes.

Bonne lecture !

Les droits de l’enfant dans les conflits armés

Le droit pour un enfant de ne pas participer à un conflit armé est inscrit dans la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Dans son article 38, la CIDE interdit le recrutement d’enfants de moins de 15 ans dans ses forces armées, mais en 2000, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté un Protocole facultatif à la CIDE, afin de renforcer la protection des enfants contre la participation à des conflits armés. Ce protocole fixe à 18 ans l’âge minimum du recrutement obligatoire et demande aux États de mettre tout en oeuvre pour empêcher que des jeunes de moins de 18 ans prennent part directement aux hostilités.

Cependant, selon l’UNICEF, environ 250 000 enfants dans le monde seraient impliqués de manière directe ou indirecte dans des conflits armés et près de la moitié sont des filles. Ces « enfants soldats » ne portent pas forcément des armes et ne participent pas toujours directement au conflit, ils peuvent aussi servir d’espions ou de messagers, ou bien être utilisés pour porter du matériel, cuisiner, soigner, piller des biens et des récoltes ou encore comme boucliers ou esclaves sexuels.

Les enfants sont donc en première ligne des conflits armés. Les maisons et les écoles sont des terrains d’affrontement à part entière. Les enfants peuvent être pris pour cible délibérément pour terroriser la population et parce qu’ils sont faciles à manipuler et à exploiter. Ils sont également victimes d’actions militaires disproportionnées ou menées au hasard et souffrent énormément des conséquences indirectes des conflits, notamment de la destruction des services de soin, mais aussi de la privation de leur droit à l’éducation. Des enfants meurent, sont exposés à un risque accru de retard de croissance dû notamment à la malnutrition, à la déscolarisation, au travail forcé ou à l’exil. Ce n’est donc pas uniquement l’article 38 de la CIDE qui est bafoué, mais tous les droits de l’enfant (droit à la vie, à la survie et au développement, droit à l’éducation...) !

La situation actuelle concernant les enfants dans les conflits armés est alarmante, laissons donc la parole sur le sujet aux premiers concernés.

Message d’enfants du Mali, du Soudan, de Colombie, du Yémen et de Syrie

Des enfants à travers le monde se sont réunis pour composer, lors de consultations menées par Save the Children, un message poignant pour mettre fin aux graves violations des droits de l’enfant et des droits humains de manière générale lors de conflits armés.

Ce message poignant est disponible ici et est à lire et partager autour de toi !

Lenin Bista, ex-enfant soldat

Lenin Bista est un jeune homme originaire du Népal. À ses 11 ans, il a rejoint le mouvement de guérilla maoïste malgré lui et est devenu ainsi enfant soldat. En effet, à l’époque, une terrible guerre civile frappait le pays. Celle-ci n’a pris fin qu’en 2006, et a fait des milliers de morts et traumatisé de nombreux enfants, forcés à prendre les armes ou recrutés sans réellement comprendre dans quoi ils s’engageaient.

À la fin de la guerre, Lenin retrouve sa famille, mais se sent révolté : son enfance et son éducation lui ont été enlevées, ses droits ont été bafoués, et sa réintégration dans la société est compliquée. Le gouvernement ne met rien en place pour venir en aide aux milliers d’enfants vivant une situation similaire. Lenin ne peut rester les bras croisés, et décide de créer une organisation : Peace Envisioners. Il se bat de cette façon pour le respect des droits des enfants, plus particulièrement ceux impliqués dans les conflits armés.

Nous te proposons ici le témoignage de Lenin lors de sa venue dans les locaux d’Amnesty International à Bruxelles en juin 2019, afin d’en apprendre davantage sur les enfants touchés de près par les conflits armés, les enfants soldats et le combat de jeunes défenseurs des droits de l’enfant pour faire respecter la Convention.

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris