Enfants et exploitation

De nombreuses violations des droits de l’enfant ont lieu lors de l’exploitation des enfants comme dans le cadre du travail des enfants, des mariages forcés, des enfants soldats, de l’exploitation sexuelle, de l’exploitation domestique ou encore de l’impact sur les enfants des atteintes à l’environnement.
Face à ces nombreuses violations, Amnesty International a décider de se mobiliser, dans le cadre de l’édition 2019 de PADAJA, pour tous ces types d’exploitation afin de défendre les droits de l’enfant et lutter plus amplement contre.
De nombreux témoignages ont ainsi été regroupés sur ces thématiques afin d’en apprendre un peu plus sur le vécu des enfants et adultes touchés de près par ces diverses formes d’exploitation des enfants.

Remarque : Pour ce qui est du travail des enfants, de l’exploitation domestique des enfants et des enfants soldats, nous vous invitons à lire les articles dédiés spécifiquement à ces thématiques : « Le travail des enfants » et « Enfants soldats et conflits armés ».

Les mariages forcés

Passons par quelques éléments de définitions !

Les mariages précoces ou mariages d’enfants sont considérés comme des mariages forcés, car les enfants manquent de maturité pour pouvoir prendre la décision de se marier librement. Ils peuvent en effet subir des pressions de leur famille et/ou de leur communauté qui, pour différentes raisons, décide de les marier très tôt. Ils sont alors contraints d’assumer des responsabilités pour lesquelles ils ne sont ni physiquement ni psychologiquement prêts. Ils peuvent nuire à leur santé, leur croissance, entravent leur éducation et limitent leurs perspectives d’autonomisation et de développement social, tout en leur faisant courir un risque accru de connaître la violence et les abus.

Ces mariages violent donc les droits de l’enfant ! Une fille sur cinq dans le monde est mariée avant d’avoir atteint l’âge adulte, représentant environ 21 % des jeunes femmes. Chaque minute, 23 filles encore mineures sont mariées de force dans le monde, équivalent alors à 12 millions de jeunes filles mariées avant l’âge de 18 ans chaque année...

Tu trouveras ici une série de témoignages multiples, recueillis par différents organismes (UNICEF, Plan International, Human Rights Watch), d’enfants et adultes concernés par le mariage précoce.

Ces divers témoignages permettent non seulement d’aborder les questions liées aux mariages d’enfants et à tout ce qu’ils impliquent, mais également les questions relatives aux droits de l’enfant de manière plus générale.

« Le mariage des enfants est une négation de leur droit à grandir en toute liberté. Chaque enfant a le droit à une enfance. » - Angélique Kidjo, ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF en Afrique.

L’exploitation sexuelle

Pour rappel :

L’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales consiste à contraindre des enfants à se livrer à une activité sexuelle, en échange d’avantages ou de la promesse d’avantages (comme de la nourriture, un abri, de l’argent, une protection...) pour l’enfant ou pour une tierce personne ou plusieurs tiers. Elle recouvre différentes formes et situations provoquant chacune de graves séquelles affectives, psychologiques et physiques pour les enfants concernés. Il peut s’agir d’exploitation sexuelle à des fins de prostitution, dans des spectacles sexuels, dans le cadre de voyages ou du tourisme, en ligne ou encore dans le cadre de la traite.

Malgré les actions de multiples organisations de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants, les enfants représentent plus d’un cinquième des victimes d’exploitation sexuelle commerciale, c’est-à-dire que plus d’un million d’enfants sont victimes d’une telle exploitation, selon les dernières estimations du Bureau international du travail, de la Walk Free Foundation et de l’Organisation internationale des migrations. Ils sont certainement beaucoup plus en réalité, car il est très difficile de recenser les enfants dans cette situation.

Tu trouveras ici une série de témoignages multiples de jeunes femmes recueillis par l’association l’Amicale du Nid. Ces témoignages relatent l’entrée de ces jeunes filles dans la prostitution et les obstacles qui les empêchaient d’en sortir.

Ils permettent non seulement d’aborder les questions liées à l’exploitation sexuelle, mais également les questions relatives aux droits humains et aux droits de l’enfant de manière plus générale.

Nous te proposons également d’en apprendre un peu plus au sujet de l’exploitation sexuelle, non pas à travers un témoignage cette fois-ci, mais à travers l’histoire de Natasha, jeune fille venue en Belgique après avoir été prise au piège par un « lover boy ».

En effet, récemment, un phénomène a pris de l’ampleur en Belgique, celui de jeunes filles victimes d’exploitation sexuelle après avoir été prises au piège par des « proxénètes d’ados » ou « lover boys ». Il s’agit en fait de trafiquants d’êtres humains qui rendent intentionnellement des adolescents affectivement dépendantes d’eux, afin de les exploiter ensuite dans la prostitution. Ils utilisent pour ce faire la séduction, le mensonge, la contrainte, la violence physique et psychologique et/ou abusent de la vulnérabilité de leurs victimes. Concrètement, un proxénète d’ados fait pression sur des jeunes filles pour qu’elles se prostituent, tout en faisant semblant d’être amoureux d’elles afin qu’elles ne se rendent pas compte qu’elles sont en fait des victimes. Il les force à avoir des relations sexuelles avec des amis à lui ou même des clients contre de l’argent.

Attention : l’exploitation sexuelle fait état de pratiques choquantes et requière d’être abordée avec prudence et respect pour la sensibilité de chacun. L’exploitation sexuelle touche un sujet qui reste sensible dans la société, et parce que les enfants les plus jeunes ne sont pas forcément armés pour l’appréhender, cette thématique semble moins indiquée pour les plus jeunes.

L’impact sur les enfants des atteintes à l’environnement

Si les conséquences du changement climatique sur la nature, autrement dit les atteintes à l’environnement, sont bien connues, nous parlons moins de ses conséquences néfastes sur les êtres humains, comme, parmi tant d’autres, sur la santé des enfants.

En effet, face aux nombreux effets nocifs des atteintes à l’environnement sur la santé, les enfants encourent un plus grand risque que les adultes, du fait d’une combinaison de facteurs comportements, environnements et physiologiques : les enfants sont plus vulnérables ; ils sont en plein développement ; vivent plus près du sol...

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), chaque jour, près de 93 % des enfants de moins de 15 ans dans le monde respirent un air si pollué que leur santé et leur développement sont gravement mis en danger, soit 1,8 milliard d’enfants.

Malheureusement, les conséquences des atteintes à l’environnement deviendront de plus en plus graves et extrêmes avec le temps, créant ainsi une situation catastrophique pour les générations actuelles et à venir.

Aujourd’hui, c’est une jeune fille de 16 ans, Greta Thunberg, qui alerte les gouvernements du monde entier face aux changements climatiques, aux atteintes à l’environnement, aux impacts sur les êtres humains. Le 4 décembre 2018, Greta Thunberg s’est adressée aux dirigeants du monde lors de la COP 24, le sommet des Nations Unies pour les changements climatiques. C’est le discours qu’elle a prononcé ce jour-là que nous te proposons ici.

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris