PADAJA au Lycée Martin V

L’édition 2019 de « Pas d’accord, j’assume ! » (PADAJA) mettait à l’honneur les droits de l’enfant à l’occasion du 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant.
Afin de marquer cet événement, PADAJA consistait en 30 jours d’actions répartis sur 6 semaines, du 2 octobre au 20 novembre, Journée internationale des droits de l’enfant et date anniversaire de la Convention.
Plusieurs écoles y ont participé et ont agi pour la défense des droits de l’enfant et plus particulièrement contre l’exploitation des enfants qui touche des millions d’enfants et les prive de leur enfance et de la plupart de leurs droits.
Découvre, en images, les actions PADAJA réalisées par des élèves et des enseignants du Lycée Martin V.
Un grand bravo à toutes et tous !

PADAJA au Lycée Martin V

Le 21 octobre dernier, des élèves engagés du Lycée Martin V ont organisé divers ateliers sur leur temps de midi dans le cadre de l’édition 2019 de PADAJA. Chaque « stand » présentait une des thématiques proposées par PADAJA et était abordée à travers des affiches, des photographies et certains jeux.

Une table était également réservée à la vente de vêtements et, au centre, un groupe d’élèves proposait de signer des pétitions.

Retour en images sur cette journée du 21 octobre

La signature de pétitions :

Les ateliers thématiques :

La vente de vêtements :

Et les échanges entre tous les élèves :

Un grand merci à toutes et tous pour votre participation à PADAJA 2019 !

Mais PADAJA 2019, c’était quoi ?

PADAJA c’est le diminutif de « Pas d’accord, j’assume ! » et c’est LA grande action qu’Amnesty International propose aux jeunes de Wallonie et de Bruxelles, de 10 à 20 ans, lors du premier semestre de l’année scolaire chaque année. Le temps d’une journée, d’une récréation, d’une pause de midi, les élèves et les enseignants impliqués peuvent transformer leur école ou leur classe en théâtre d’actions !

Pourquoi ce slogan « Pas d’accord, j’assume ! » ? Car si tu es indigné par une situation en Belgique ou à travers le monde et que tu n’es pas d’accord avec le fait qu’elle se poursuive sans que rien ne soit fait pour que cela change, alors il faut assumer ses positions, le faire savoir et agir ! C’est ce qu’on fait plusieurs écoles de Wallonie et de Bruxelles du 2 octobre au 20 novembre 2019.

En effet, cette année, c’était 30 jours d’actions sur les droits de l’enfant à l’occasion du 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre 2019.

Amnesty International te proposait ainsi d’agir pour la défense des droits de l’enfant et plus particulièrement contre l’exploitation des enfants à travers 6 thématiques : le travail des enfants, le mariage des enfants, les enfants soldats, l’exploitation sexuelle des enfants, l’exploitation domestique des enfants et enfin l’impact sur les enfants des atteintes à l’environnement.

Les élèves et les enseignants engagés pouvaient choisir le temps qu’ils y consacraient : 15 minutes chacun des 30 jours, une journée chaque semaine, un temps de midi chaque semaine, une demi-journée en tout et pour tout. Tout était possible, l’important était de participer !

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris