Lancelot : juré au Prix belge des droits de l’enfant

Depuis 2017, le Prix belge des droits de l’enfant récompense une organisation ou une association belge dont son travail s’est particulièrement distingué en matière de droits de l’enfant.
C’est un jury, composé de 20 jeunes, entre 12 et 17 ans, qui est chargé d’élire l’organisation lauréate.
Lancelot faisait partie des membres du jury de l’édition 2019. Il te raconte son expérience !

Le Prix belge des droits de l’enfant, c’est quoi ?

Le Prix belge des droits de l’enfant a été crée en 2017 par trois organismes : le Délégué général aux droits de l’enfant, le Kinderrechtencommissaaris et l’ONG Plan International Belgique. Ce prix vise à récompenser une organisation ou une association dont l’action en faveur des droits de l’enfant s’est particulièrement distinguée.

En 2017, c’est l’École du parc Maximilien qui a été choisie pour recevoir ce Prix. En 2018, c’est l’ASBL Habbekrats qui s’occupe d’enfants et de jeunes en situation fragile et lors de la dernière édition en novembre 2019, c’est l’ASBL La Maison Source qui a été récompensée. Cette association propose d’accompagner des jeunes parents en difficulté dans leur quotidien en leur fournissant principalement des conseils et une écoute.

Mais qui choisit l’association lauréate ?

Un jury composé d’une vingtaine d’enfants et de jeunes, entre 12 et 17 ans, d’écoles flamandes et francophones. Pourquoi ? Parce qu’il est important que les enfants et les jeunes soient entendus et aient leur mot à dire dans notre société. Les organisateurs de ce Prix ont alors estimé qu’il fallait que ce soit des enfants et des jeunes qui prennent en main toute l’organisation !

Ces jeunes se rencontrent, pour débattre quant à la future organisation lauréate, à plusieurs reprises et notamment lors d’un week-end de formation sur les droits de l’enfant qui a lieu en octobre. Finalement, la cérémonie de remise du Prix, en présence de tous les membres du jury, a lieu au Parlement fédéral en novembre.

Retour sur l’expérience de Lancelot, membre du jury 2019

Lancelot, membre du jury du Prix belge des droits de l’enfant 2019, au centre de la photo, a accepté d’échanger avec nous au sujet de son expérience de juré et de son engagement.

Salut Lancelot ! Tout d’abord, quel âge as-tu et dans quelle école es-tu ?

J’ai 15 ans et je suis en 4ème secondaire au Collège de Kain à Tournai.

Comment as-tu entendu parler d’Amnesty et du Prix belge des droits de l’enfant ?

J’ai entendu parler d’Amnesty quand je vivais en Afrique. J’ai d’abord vécu au Burundi, puis au Rwanda. Ils en parlaient beaucoup dans les médias. Et pour le Prix belge des droits de l’enfant, c’est grâce à mon père qui a vu l’information sur le site internet d’Amnesty et qui m’en a parlé.

Pourquoi as-tu décidé de candidater pour devenir membre du jury de ce prix ?

Je trouvais que c’était un sujet intéressant et je voulais en apprendre plus. Quand j’habitais au Burundi, j’ai remarqué que les droits n’étaient pas forcément respectés, donc je me suis dit que c’était une bonne action que de devenir membre du jury. C’est important que tous les enfants aient, par exemple, le droit de manger et de boire, car là-bas, au Burundi, certains enfants n’ont pas accès à la nourriture et à l’eau. Ces droits sont donc très importants, comme celui d’aller à l’école : le droit à l’éducation. Je trouvais également intéressant d’avoir une expérience en tant que juré et de pouvoir rencontrer, lors des week-ends, des adolescents de mon âge qui ont d’autres idées.

Savais-tu ce qu’étaient concrètement les droits de l’enfant avant de devenir membre du jury ?

J’en avais entendu parler un peu à l’école, mais pas plus que ça. Je trouvais justement intéressant d’en apprendre plus.

Que retiens-tu de ton expérience comme membre du jury ?

C’était une chouette expérience ! J’ai beaucoup apprécié. J’ai discuté avec d’autres adolescents des droits qui nous concernent et j’ai découvert différents points de vue. On a beaucoup échangé tout au long du processus. Nous étions tous d’accord sur les droits principaux, mais pour le choix des associations c’était plus difficile de nous mettre d’accord. Nous avions tous des associations coup de coeur différentes. Du coup, on en a longuement discuté, et ensuite il y a eu un vote pour l’association qu’on voulait élire.

Qu’as-tu appris et ressenti lors de ton expérience ?

J’étais surtout content, car j’ai pu voir qu’il y a beaucoup d’associations qui oeuvrent en Belgique pour venir en aide aux enfants, ce que je ne réalisais pas. J’ai surtout pu remarquer que toutes ces associations ont des buts différents. Je ne savais pas qu’il y avait autant d’associations représentant autant de droits. L’association La Maison Source qui a gagné a plusieurs maisons dans le sud de la Belgique et a pour but d’aider les jeunes parents à s’occuper de leurs enfants. C’est intéressant, car ça concerne les enfants en bas âges. Finalement, en étant jury, j’ai surtout appris sur les droits : les différents droits, comment ils ont été créés, pourquoi. J’ai aussi appris comment les pays agissent pour les droits de l’enfant. C’était vraiment intéressant. J’ai beaucoup appris.

Qu’est-ce qui t’a le plus marqué ? Le plus impressionné ? Le plus touché ? Le plus révolté ?

Certains pays n’oeuvrent pas encore pour les droits de l’enfant alors que c’est quelque chose d’essentiel. Donc, j’espère que dans tous ces pays les droits de l’enfant s’amélioreront.

As-tu envie de continuer à t’engager pour défendre et promouvoir ces droits ?

J’aimerais bien. Ça m’a beaucoup intéressé, donc oui pourquoi pas. Mais l’école passe avant !

Finalement, quel message souhaiterais-tu transmettre aux jeunes autour de toi à propos des droits humains et des droits de l’enfant ?

Je voudrais rappeler que les enfants ont des droits et qu’il faut les respecter. Il faut conserver ces droits et ne pas se laisser faire, car pour l’instant en Belgique nos droits sont assez respectés, donc il faut se battre pour les conserver et pour que les autres pays fassent d’eux-mêmes.

Un grand merci à Lancelot pour avoir pris le temps de partager son expérience et nous transmettre quelques photos !

Découvre également le témoignage de Delphine, membre du jury 2019

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris