De jeunes étudiants américains en visite chez Amnesty

Le mardi 18 juin, 24 élèves de secondaire, âgés de 15 à 18 ans et originaires des quatre coins des États-Unis, sont venus visiter les bureaux d’Amnesty, et participer à une animation sur les des droits humains.
Retour sur cette après-midi animée et constructive.

Il ne s’agissait pas de n’importe quels élèves...

Premièrement, ils venaient de différents endroits des États-Unis et ne se connaissaient pas auparavant. Ensuite, ils ont tous postulé à un programme d’étude et d’échange interculturel proposé par le CIEE.

Cette organisation propose une multitude de programmes aux jeunes des quatre coins du monde pour qu’ils puissent se rencontrer et échanger leurs expériences autour d’un thème qui les intéressent.

Les 24 élèves que nous avons rencontrés étaient pour trois semaines en Belgique pour approfondir le thème de la gouvernance mondiale. Chaque matin, ils suivaient des cours plus formels. Les après-midis étaient consacrées à des activités académiques et ludiques. Ils ont par exemple visité le quartier européen de Bruxelles et le Parlement européen, mais aussi le Musée de la bande-dessinée, ils ont fait du kayak dans les Ardennes, etc.

Un atelier sur les droits humains animé

Leur passage par les bureaux d’Amnesty International à Bruxelles leur a permis d’en savoir plus sur le travail et les actions que l’on mène, mais aussi de débattre ensemble de différents sujets liés aux droits humains.

Ils ont pu bénéficier d’une animation qui est proposée par notre organisation aux écoles secondaires en Belgique.


Après un petit mot d’introduction sur Amnesty, les élèves ont travaillé en groupes sur un thème au choix : égalité, conditions de vie, liberté d’expression ou justice. Ils avaient une culture générale assez impressionnante, ce qui a grandement contribué à la richesse des échanges !


Ils ont ensuite réfléchi aux droits issus de la Déclaration universelle des droits de l’homme qu’ils devaient associer aux situations et aux images auxquelles ils étaient confrontés : droit d’aller à l’école, droit de vivre, droit de ne pas être discriminé, etc.


Le porte-parole de chaque groupe est ensuite venu partager un bref résumé de ce qui s’était dit autour de leur table : une bonne occasion de lancer le débat et d’inviter l’ensemble des élèves à réagir.


Nous avons notamment parlé de la peine de mort et des arguments d’Amnesty International qui y est totalement opposé, mais aussi de notre part de responsabilité en tant que consommateurs. Les élèves se sont montrés super intéressés, les échanges étaient vifs et constructifs.

À la fin de l’atelier, ils ont pu agir concrètement en faveur d’Atena Daemi, une jeune femme iranienne en prison depuis plusieurs années en raison de ses actions pacifiques contre la peine de mort dans son pays.

Merci à eux pour leur participation et leur enthousiasme. Nous réitérerons l’expérience avec grand plaisir l’année prochaine !

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris