Retour sur la journée de mobilisation du 20 octobre 2017

Afin de bien clôturer la semaine d’actions PAs D’Accord J’Assume ! (PADAJA) et de Schrif-ze-Vrijdag, les sections francophone et néerlandophone d’Amnesty International Belgique s’étaient associées pour organiser une grande journée d’actions, le vendredi 20 octobre 2017. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette journée a mobilisé beaucoup de jeunes !

Cette journée était organisée par les jeunes pour les jeunes. Cette année, focus sur la liberté d’expression – Mon expression, ma liberté.

L’école néerlandophone Maria Boodschap de Bruxelles est à l’initiative de l’organisation de cette grande journée de mobilisation qu’elle a l’habitude de réaliser sur une place publique de Bruxelles chaque année à la même période. Cette année, des élèves de groupes Amnesty de plusieurs écoles francophones ont également participé à l’organisation de cette journée.

De 11h à 16h30, plus de 1000 jeunes sont venus écrire des lettres et signer des cartes et pétitions. Une scène ouverte leur a permis de prendre le micro, pour proposer des concerts, voir même nous offrir de belles chorégraphies ! Pour l’occasion, la place était tapissée de panneaux et affiches sur lesquels nous pouvions lire « Action 4 rights », « Mon expression, ma liberté », « My opinion, my rights », « mijn mening, mijn recht » etc.
Un stand proposait aux piétons de réfléchir quelques minutes à ce que signifie la liberté d’expression pour eux, puis de l’inscrire sur des post-it.

A 14h30, le journaliste burundais Esdras Ndikumana, réfugié en France et soutenu par Amnesty International, est venu prendre le micro à son tour pour nous faire partager son histoire. Ce témoignage nous a permis de prendre conscience de la chance que nous avions, en Belgique, d’avoir la liberté d’expression mais aussi de la fragilité de ce droit. Ainsi, Esdras a invité tous les jeunes à toujours rester vigilants, car le respect des droits fondamentaux a été l’objet de décennies de luttes et qu’il reste toujours mis à mal et est souvent remis en cause par des pratiques illégales et/ou des lois qui violent les droits humains.


Esdras présenté par une élève francophone et une élève néerlandophone


Esdras entouré de jeunes défenseurs des droits humains !


Wies De Graeve, le directeur de la section flamande d’Amnesty International Belgique, a aussi pris la parole pour parler de la liberté d’expression aux jeunes.

En fin d’après-midi, des élèves néerlandophones ayant participé à une course relais sur la thématique de la liberté d’expression sont arrivés sur la place et ont été accueillis par des « free hugs » : l’émotion était au rendez-vous pour cette prouesse sportive ! (les plus courageux ont couru une cinquantaine de km !).

Un grand merci à toutes les personnes qui ont participé à cette journée !


En quelques heures, le nombre de lettres et signatures obtenues a grandement augmenté...

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris