Des écoles en action lors de "Pas D’accord J’assume"

Cette année, les mineurs étrangers non accompagnés (MENA) ont été mis à l’honneur lors de la semaine "Pas d’accord, j’assume !" (PADAJA).
Plusieurs écoles ont participé à cette semaine de mobilisation et d’action.
Démonstration en images...

Comme chaque année, la semaine PADAJA a eu lieu dans des dizaines d’écoles partout en Belgique. Cette année, les classes et groupes-écoles Amnesty qui ont participé à cette semaine se sont mobilisés en faveur des droits des migrants, des demandeurs d’asile et des réfugiés et plus particulièrement en faveur des MENA.

Un grand merci à tous les participants à cette semaine !!

C’est quoi au fait PADAJA ?

Le principe est simple. Un professeur motivé, une classe intéressée : il n’en faut pas forcément plus pour monter une action PADAJA dans ton école. Cette semaine militante permet aux écoles d’agir (en même temps pour être plus visibles !) et de sensibiliser un maximum d’élèves, chacune à leur niveau et selon leurs envies, sur une thématique différente chaque année. Cette année, cette semaine avait lieu du 7 et 10 novembre 2016 et elle était consacrée à la thématique de la migration.

Certaines classes ou groupes-écoles Amnesty ont mené différentes petites actions tout au long de cette semaine, d’autres ont organisé une seule grande action au cours de la semaine durant une demi-journée ou pendant la pause midi.

Dans certains cas, seul un petit groupe de jeunes ou une classe étaient impliqués dans l’organisation de l’action, dans d’autres, l’école entière était invitée à y participer.

Certains groupes ou classes ont imaginé un parcours du migrant à grande échelle en faisant participer toute l’école, d’autres ont fabriqué des bateaux en papier et les ont accrochés dans l’école afin d’interpeller les élèves de l’école sur les conséquences tragiques de l’absence de voies sûres et légales pour les personnes qui cherchent à quitter leur pays.

Tous ont fait signer notre pétition visant à remettre en cause les tests osseux pratiqués à l’encontre des MENA ou ont participé à notre action MEN’ARTISTES.

Retour en images sur les actions des écoles


Des membres du groupe-école de l’Athénée Adolphe Max à Bruxelles lors de la semaine PADAJA.

Si tu ne le sais pas encore, un MENA est un mineur étranger non accompagné, il bénéficie d’une protection particulière (droit d’aller à l’école, protection contre le retour forcé etc.).

Pour que cette protection s’applique, il faut donc avoir moins de 18 ans. Les autorités belges remettent parfois en question l’âge des jeunes migrants, et les soumettent à des tests osseux (radio du poignet, de la clavicule et des dents). Or ces tests sont peu fiables, et peu éthiques, tu peux en savoir plus en cliquant ici.

Amnesty a donc lancé une pétition remettant en cause ces tests osseux. De nombreux groupes-écoles Amnesty et classes l’ont faite signer lors de la semaine PADAJA. Tu peux toi aussi encore signer cette pétition en cliquant sur ce lien, ou en commander une version papier pour toi et tes amis/ta classe.

Cette pétition est accompagnée de bracelets sur lesquels chacun peut noter son âge et la taille de son poignet préalablement mesurée avec un mètre. Ces bracelets peuvent être joints avec la pétition, et nous les enverrons aux ministres concernés pour renforcer notre impact et prouver que la taille des os des poignets est très aléatoire !

Les élèves du groupe-école de l’Athénée Adolphe Max mesurent la taille de leurs poignets pour l’inscrire sur le bracelet qui sert à symboliser leur protestation face aux tests médicaux osseux réalisés par les autorités belges pour vérifier l’âge des MENA.

Les élèves inscrivent ensuite leurs âges et la taille de leurs poignets sur les bracelets qui seront joints à la pétition contre les tests osseux sur les MENA.

Ensuite, chacun à son tour signe la pétition.

Plusieurs autres actions étaient proposées aux écoles pour sensibiliser les élèves aux droits des migrants et des réfugiés, notamment créer un parcours du migrant, fabriquer des bateaux en papier pour symboliser la traversée périlleuse de la Méditerranée par les migrants ou encore participer à l’action MEN’ARTISTES que tu peux toujours réaliser également. Cette action consiste à faire un dessin ou prendre une photo à l’attention de MENA accueillis dans des centres en Belgique.


Affiche réalisée par le groupe-école du Collège Notre Dame de la Paix à Erpent dans le cadre d’un parcours du migrant imaginée pour toute l’école


Bateaux en papier réalisés par les élèves du groupe-école de l’Athénée Adolphe Max pour symboliser la traversée périlleuse de la Méditerranée par les migrants.


Petit texte présentant l’action des bateaux écrit par le groupe-école de l’Athénée Adolphe Max


Bateaux en papiers réalisés par le groupe-école du Lycée Emile Jacqmain à Bruxelles.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris