Les bonnes nouvelles de septembre

Des victoires pour la communauté LGBTQIA+, l’abolition de la peine de mort en Guinée équatoriale, un acte fort pour le climat de la part d’une marque de vêtements, etc. : voilà quelques exemples de luttes pour la protection des droits humains qui portent leurs fruits ! Il n’y a pas que de mauvaises nouvelles, certains combats ont été gagnés dans le courant du mois de septembre, de quoi recharger les batteries pour le mois d’octobre ! Découvre les victoires de ces trente derniers jours.

La Guinée équatoriale abolit la peine de mort

Le lundi 19 septembre, la télévision d’État de la Guinée équatoriale a annoncé qu’une loi venait d’être rendue publique par Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le président de la Guinée équatoriale.

Cette loi abolit la peine de mort dans ce petit pays pétrolier d’Afrique centrale. Le texte précise que « cette loi entrera en vigueur dans les 90 jours suivant sa publication au bulletin officiel de l’État ». Une journaliste de l’État qualifie cet évènement « d’historique pour le pays ».

Selon Amnesty International, la dernière exécution officielle dans ce pays remonte à 2014, mais le régime est régulièrement accusé par les organisations, non-gouvernementales, internationales et les Nations unies de disparitions forcées, détentions arbitraires et tortures. Un grand pas a été franchi pour les droits humains, continuons comme ça !

Victoire pour les droits des personnes LGBTQIA+ à Singapour et à Cuba

Fin août, le Premier ministre de Singapour a annoncé que la loi 377A qui datait de l’époque coloniale et criminalisait les relations sexuelles entre hommes dans le pays serait annulée. Ce moment est historique pour la communauté LGBTQIA+ de Singapour, car les relations sexuelles entre hommes, qui jusqu’alors étaient illégales et pouvaient donner lieu à une peine de deux de prison, ne seront plus criminalisées.

Malgré cette annulation, la communauté reste discriminée car les autorités envisagent d’amender la constitution pour protéger le mariage tel qu’il est défini par la loi actuelle, c’est-à-dire comme étant l’union d’un homme et d’une femme.

Cuba a également fait un grand pas pour les droits de la communauté LGBTQIA + en légalisant le mariage pour les personnes du même sexe. Deux tiers des Cubains et Cubaines ont voté, le 25 septembre, pour le référendum qui avait notamment pour but de changer la loi du mariage. Le nouveau Code de la famille approuvé par la majorité de la population cubaine va non seulement permettre aux personnes du même sexe de se marier, mais elle va permettre également à deux personnes du même sexe d’adopter un enfant.

Deux batailles ont été gagnées, continuons de soutenir la communauté LGBTQIA+ !

Canada : victoire pour les droits de personnes migrantes

La Nouvelle-Écosse est la seconde province du Canada à se retirer de son contrat autorisant la détention des personnes migrantes.

Savais-tu qu’aujourd’hui, on enferme des milliers de personnes chaque année dans des prisons au Canada, seulement pour des raisons reliées à l’immigration ? Cela veut dire que des milliers de personnes innocentes, dont des enfants, se retrouvent enfermées pendant des mois sans avoir commis aucun crime. Ces personnes sont traitées comme toutes les autres personnes détenues qui elles, contrairement aux migrant·e·s, ont été jugées et mises en détention pour leurs crimes.

Ces détentions sont rendues possibles par des contrats signés entre les autorités fédérales canadiennes et chaque provinces, autorisant l’utilisation des prisons. La Nouvelle-Écosse a décidé de mettre fin à ce contrat.

Le créateur de la marque Patagonia donne sa compagnie pour le climat

Yvon Chouinard, fondateur de la marque Patagonia, une marque de vêtements mondialement connue, a annoncé le 14 septembre qu’il donnait sa compagnie pour le climat ! La compagnie a toujours été engagée pour la cause du changement climatique et la protection de l’environnement. Cela fait déjà des années que Patagonia a commencé à donner 1 % de leurs profits pour la cause environnementale.

En donnant sa compagnie pour le climat, Yvon Chouinard a permis que 98 % des parts de sa compagnie soient données à une organisation à but non lucratif, qui se nomme Holdfast Collective. Comme l’a dit le fondateur de Patagonia, « cette organisation va utiliser chaque dollar pour lutter contre la crise environnementale, pour la protection de la nature et la biodiversité, ainsi que pour soutenir des communautés en voix de développement ».

Au lieu de puiser des ressources dans la nature et de transformer ces ressources pour enrichir les investisseurs, Patagonia a pour but d’utiliser ses revenus pour protéger ces ressources naturelles ! Yvon Chouinard démontre qu’un fondateur d’une grosse entreprise à échelle mondiale peut avoir un impact considérable pour la protection de notre environnement et par conséquent nos droits humains. Espérons que d’autres entreprises suivront ses pas !

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit