Les bonnes nouvelles de l’été

Une victoire historique pour les droits des femmes en Ukraine, une libération d’un militant des droits humains en Égypte, une avancée majeure pour la reconnaissance du droit à un environnement sain aux Nations unies, etc. Pour bien commencer l’année scolaire, découvre nos bonnes nouvelles de l’été !

Ukraine : Victoire historique pour les droits des femmes

Le Parlement ukrainien a voté, ce 20 juin dernier, en faveur de la ratification de la Convention d’Istanbul !

Mais en quoi est-ce une décision historique pour les droits des femmes ? Il faut savoir que ce traité international est l’un des plus ambitieux en matière de lutte contre les violences faites aux femmes.

La ratification de cette Convention va ainsi permettre de modifier la loi du pays afin de renforcer la justice pour les victimes de violences, mais aussi leur sécurité ainsi que des poursuites équitables pour les auteurs présumés.

Commerce des armes wallonnes : Nouvelle action en justice

La FN Herstal est une fabrique d’armes belge qui a exporté des armes belges en Arabie saoudite sur la base de licences illégales.

Le 21 juin, à l’occasion du 10e anniversaire du décret wallon réglant le commerce des armes, trois organisations, soutenues par Amnesty International, ont annoncé qu’elles allaient introduire une action pénale contre la FN Herstal en raison de ses exportations illégales d’armes en Arabie saoudite.

En envoyant ces armes dans ce pays, la FN Herstal soutient la coalition menée par l’Arabie saoudite au Yémen, lieu de la « pire crise humanitaire du monde  » selon les Nations unies, et prend le risque de se rendre complice des crimes de guerre commis par cette coalition.

Ces licences illégales ont déjà été sanctionnées par le Conseil d’État, qui a estimé qu’elles étaient incompatibles avec le décret wallon relatif à l’importation, à l’exportation, au transit et au transfert d’armes civiles et de produits liés à la défense. Le décret promeut le respect des droits humains, et pourtant la FN Herstal continue son exportation d’armes dans des pays où de nombreux droits humains sont violés.

Suite à cette action pénale, la FN Herstal va donc, prochainement, devoir s’expliquer à ce sujet, devant la justice.

Enfin, le 21 juin, Amnesty International a également lancé une nouvelle pétition à ce sujet, adressée au Ministre-Président wallon, Elio Di Rupo. Elle lui demande de réellement respecter et d’appliquer le décret wallon sur le commerce des armes, entré en vigueur en juin 2012. Le combat à ce sujet n’est donc pas terminé !

Soudan du Sud : L’ONU renouvelle son embargo sur les armes qui facilitent les violences sexuelles

Dans un nouveau rapport sur le Soudan du Sud, publié le 18 mai dernier, Amnesty international révèle que des violences sexuelles liées au conflit dans le pays sont toujours commises, et que des armes sont parfois utilisées pour favoriser ces violences. Amnesty International demandait, dans son rapport, que l’embargo sur les armes au Soudan du Sud soit prolongé.

La demande d’Amnesty International a été entendue ! En juin dernier, le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies a décidé de renouveler son embargo sur les armes au Soudan du Sud.

Lituanie : L’Union européenne rejette la loi limitant le droit d’asile

Le 30 juin dernier, la Cour de justice de l’Union européenne a confirmé les conclusions du dernier rapport d’Amnesty International sur la Lituanie. Ce rapport énumère les violations, par la loi nationale lituanienne, du droit européen et international concernant le droit d’asile. Cette loi ordonne la détention automatique des personnes qui franchissent illégalement la frontière pour entrer dans le pays et par conséquent viole le droit d’asile qui figure dans la législation de l’Union européenne ainsi que ses obligations internationales.

En effet, la Lituanie doit respecter ses obligations internationales consistant à donner accès aux personnes qui demandent l’asile une protection internationale.

Suite à la décision rendue par la Cour de justice de l’Union européenne, les autorités lituaniennes doivent immédiatement révoquer cette loi. La Cour estime que la pratique de détention automatique est contraire au droit européen, notamment à la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. La Cour a également affirmé que la loi nationale lituanienne n’entrait dans aucune des exceptions qui permette de déroger au droit européen.

Afrique : Création par Amnesty International d’une bourse sur la justice internationale

En juillet, Amnesty International a créé une bourse sur la justice internationale destinée à des jeunes professionnel·le·s africain·ne·s. En quoi consiste cette nouvelle bourse ? Elle permet a des jeunes professionnel·le·s de la région africaine de suivre un programme de neuf mois pour approfondir leur expertise technique dans le domaine de la justice internationale. Cette bourse a été créée pour remédier au manque de diversité dans la justice internationale.

Les premiers boursier·e·s sont Chucka Charles Arinze-Onyia (Nigeria) et Sarah Mutseo Ngachi (Kenya). Bravo à Chucka Charles et Sarah !

Iran : Condamnation d’un responsable du massacre des prisons de 1988

Sais-tu à quoi correspond ce que l’on appelle le massacre des prisons de 1988 en Iran ? Des milliers de dissidents politiques ont, cette année là, été tués de manière extrajudiciaire et en secret, ou ont été portés disparus ou encore torturés et persécutés. Selon un rapport à ce sujet d’Amnesty International, publié en 2018, les autorités iraniennes ont commis, à cette occasion, un crime contre l’humanité de meurtre.

En 2021, le Groupe de travail de Nations unies sur les disparitions forcées ou involontaires, a demandé la tenue d’une enquête internationale sur les disparitions forcées du massacre de 1988.

Après toutes ces années de lutte des familles et victimes du massacre, afin d’obtenir vérité et justice, elles ont enfin obtenu une forme de justice : en juillet dernier, le tribunal de district de Stockholm a condamné un ancien responsable iranien, Hamid Nouri, à la réclusion à perpétuité pour ces crimes liés au massacre des prisons en 1988 en Iran. Cette décision est un pas qui pourrait faire bouger la communauté internationale et la pousser à agir contre la crise de l’impunité en Iran.

Russie : Militante féministe acquittée d’accusations absurdes de « pornographie »

Ioulia Tsvetkova, une militante russe féministe et pour les droits des personnes LGBTI+, subissait depuis plusieurs années des mauvais traitements incessant de la part des autorités russes en raison de ses activités militantes pacifiques.

Elle avait été accusée et même inculpée de « diffusion de matériaux pornographique » pour avoir créé des illustrations présentant une image positive des organes reproducteurs féminins comme un beau symbole en forme de fleur. Elle risquait jusqu’à trois ans de prison pour cela !

Enfin, après plusieurs amendes, des poursuites en justice persistantes, elle a été jugée, et le verdict du 15 juillet a été positif ! Le tribunal central de district de Komsomolsk a décidé d’acquitter Ioulia et l’a innocentée de toutes les charges dont elle avait été accusée ! Merci à toutes les personnes qui se sont mobilisées en sa faveur !

Nations unies : L’accès à un environnement propre et sain est un droit humain

Cela fait quelques années maintenant que l’on parle de plus en plus, dans les médias, de feux de forêt, d’inondations, de sécheresse accrue et de toutes les souffrances que cela entraîne. Le respect et la protection de notre environnement est crucial pour que l’ensemble de nos droits humains soient respectés. Mais est-ce qu’il existe, selon toi, un droit à un environnement sain ?

En 2021, une première étape positive a été franchie à ce sujet car les 47 États membres du Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies ont adopté une résolution reconnaissant que le droit à un environnement propre, sain, sûr et durable était un droit humain universel. La deuxième étape était de faire reconnaître ce droit par l’Assemblée générale des Nations unies car cet organe représente les 193 États membres des Nations unies.

C’est ce qui a été fait le 28 juillet : l’Assemblée générale a adopté, ce jour-là, une résolution historique déclarant que l’accès à un environnement propre, sain et durable était un droit humain universel  ! L’adoption de cette résolution prouve que les États ont la volonté de protéger réellement les droits humains face aux catastrophes environnementales.

Égypte : Ahmed Samir Santawy libéré

Qui est Ahmed Samir Santawy ? Cet étudiant en master de sociologie et d’anthropologie à l’Université d’Europe centrale de Vienne (dont la compagne habitait à Gand en Belgique) avait été arrêté en février 2021 puis condamné à trois ans d’emprisonnement en Égypte. Pourquoi ? Il avait été accusé d’avoir diffusé des messages critiques envers les autorités égyptiennes sur Facebook.

Après des années de lutte, Ahmed Samir Santawy a enfin été libéré début août ! Merci à toutes les personnes qui se sont mobilisées pour lui !

Mexique : Progrès de l’enquête sur la disparition de 43 étudiants

En 2014, 43 étudiants de l’école normale rurale d’Ayotzinapa ont été soumis à une disparition forcée tandis qu’ils s’apprêtaient à participer à une manifestation à Mexico pour la commémoration du massacre d’étudiants en octobre 1968.

Pendant des années, l’enquête a connu des irrégularités ainsi que des violations des droits humains illustrant la détermination de cacher les faits au lieu de garantir la vérité, la justice et des réparations pour les victimes et leurs familles.

Enfin, après toutes ces années d’enquête, les autorités mexicaines ont réalisé des progrès sur les manoeuvres du gouvernement d’Enrique Peña Nieto visant à étouffer ces affaires. Le gouvernement du président López Obrador a créé une commission spéciale chargée de suivre l’affaire, ainsi qu’une unité spéciale au sain du parquet général. Des mandats d’arrêts ont été lancés contre l’ancien procureur Jesus Murillo Karam, chargé des enquêtes initiales et contre une centaine d’autres personnes responsables dans l’affaire. L’enquête avance !

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit