Témoignage de Sophie Bayet - Femmes battues Gagnante de notre concours photo - Prix du public - Catégorie 18-23 ans

De Sophie Bayet

Moi et la photographie

Étudiante en publicité à Saint-Luc Bruxelles, j’ai appris l’existence du concours photo d’Amnesty International Droits dans les yeux par mon professeur de photographie, qui voulait y faire participer la classe. La photographie est l’une de mes passions, et je suis toujours enthousiaste quand il s’agit de mettre mon appareil photo au service de la créativité.

Mon choix de thème : les femmes battues

Il fallait donc choisir un thème à exploiter parmi les nombreuses causes que défend Amnesty International. J’ai directement pensé à l’idée de parler des femmes battues mais du point de vue de leurs conjoints, en faisant passer pour des coupables les femmes qui sont normalement les victimes. Je voulais ainsi dénoncer l’absurdité des réflexions de leurs bourreaux.
Pourquoi le thème des droits des femmes plutôt qu’un autre ? J’aurais pu choisir une autre cause d’Amnesty, car nombreuses sont celles qui me tiennent à cœur, entre les droits des femmes, les enfants-soldats, les droits de la communauté LGBTI, la liberté d’expression… Mais le règlement du concours était clair : une photo par participant, et il fallait donc bien choisir un sujet.

Mon futur

Je dois avouer ne jamais participer à des concours et je suis donc flattée d’avoir gagné le Prix du Jury du concours Droits dans les yeux. J’admire évidemment le travail d’Amnesty International et ses actions, et y participe, à ma mesure, en signant et partageant les pétitions qu’Amnesty lance sur la toile. Aspirante publicitaire, peut-être aurai-je un jour l’occasion de travailler véritablement pour Amnesty ?

Pour voir les photos de l’ensemble des gagnants du concours

Pour retrouver les témoignages des autres gagnants du concours

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris