Murhabazi Namegabe lauréat du prix Harubuntu L’espoir est récompensé mais le combat continue : un hommage à tous ceux qui ont osé faire du bruit.

Souvenez-vous de ce nom : Murhabazi Namegabe, surnommé Muna. C’est lui qui a créé en 1989, une organisation qui s’occupe aujourd’hui de sauver des enfants-soldats au Congo. Cette organisation, le BVES, située à Bukavu dans le sud-Kivu se bat chaque jour pour permettre aux enfants-soldats de retrouver une enfance oubliée. Les tâches du BVES sont au nombre de trois :

• Partir chercher les enfants dans les camps armés : cette tâche est loin d’être facile. Les membres du BVES vont à la rencontre des chefs armés avec pour seule arme la négociation. Si le chef refuse, une semaine plus tard le BVES reviendra.

• Les ramener au centre afin que l’on puisse s’occuper d’eux car ces enfants arrivent avec de nombreuses blessures physiques et psychologiques. L’équipe du BVES travaille sans relâche pour leur offrir l’environnement qui leur permettra de vivre normalement. A l’arrivée au Centre, les enfants doivent oublier pour quel groupe ils ont combattu afin de vivre paisiblement ensemble avec les autres ex enfants-soldats. Ils reprennent également l’école dans le Centre.

• Enfin, la dernière tâche du BVES est de retrouver les familles des enfants. Quand on ne retrouve pas la famille, on ne les abandonne pas pour autant : les enfants vont vivre près du Centre qui a créé des maisons d’accueil dans lesquelles les enfants vont pouvoir vivre en autonomie et suivre une formation.

Ce travail est loin d’être facile comme vous pouvez vous l’imaginer. Muna reçoit de nombreuses menaces de mort car ce qu’il essaie de défendre ne plait pas à tout le monde. Cet homme qui dit être passé plus de 17 fois près de la mort, va être le lauréat d’un prix : le prix Harubuntu qui récompense les personnes porteuses d’espoir. Ce prix, Muna va le recevoir le 8 décembre et veut le dédier à toutes les personnes qui ont fait du bruit cette année et qui sont indignées contre l’utilisation des enfants-soldats :

« Ce Prix vous est dédié à vous, à tous les enfants belges dans les écoles primaires et secondaires qui se mobilisent tant, en faveur de notre combat pour les droits des enfants en RD Congo ! »

Murhabazi Namegabe

Même si le BVES a réussi à aider plus de 60 000 enfants, même si parmi ces ex enfants-soldats, certains ont pu accéder à l’Université malgré leur passé, le combat continue... De nombreux enfants sont utilisés comme de la chair à canon dans trop de pays. Il ne faut donc pas s’arrêter là ! Continuez d’agir, notamment en signant notre pétition en ligne !

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris