Le soldat américain Travis Bishop obtient une réduction de peine 10 février 2010

« Merci ! Merci ! Merci à tous ceux qui ont écrit des lettres et m’ont soutenu ! C’est extraordinaire et sans précédent. » Travis Bishop

Aux États-Unis, les autorités militaires ont accepté de réduire de trois mois la durée de la peine d’emprisonnement de Travis Bishop, un objecteur de conscience.

Il avait été condamné à un an de prison pour avoir refusé de combattre avec l’armée en Afghanistan à cause de ses convictions religieuses. Il sera probablement libéré le mois prochain. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion.

À la suite de la condamnation de Travis Bishop, les autorités de la base militaire où il est détenu ont reçu des centaines de lettres demandant sa libération et ont conseillé à son avocat d’inclure ces lettres dans un dossier de recours en grâce. En janvier 2010, l’avocat de Travis Bishop a présenté le dossier, qui comprenait 433 lettres de soutien. Peu après, le commandant de la base où est détenu le soldat a ordonné une réduction de peine de trois mois. L’avocat de Travis Bishop estime que si sa bonne conduite est prise en compte, il devrait être relâché à la fin du mois de mars 2010.

Son avocat a personnellement remercié les membres d’Amnesty International « pour toute votre aide dans cette affaire. Je pense que les lettres ont peut-être fait la différence. Il est extrêmement rare d’obtenir une réduction de peine aussi importante. »

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris