Irak - Les 36 détenus iraniens libérés

Les 36 Iraniens détenus par les forces de sécurité irakiennes ont été remis en liberté le 7 octobre et ramenés au camp d’Ashraf.

La bonne nouvelle

Ces 36 hommes, qui avaient été arrêtés dans ce camp en juillet, avaient été détenus dans un premier temps à un poste de police situé à environ 25 kilomètres du camp, puis transférés sur une base aérienne à Bagdad, malgré une décision de justice ordonnant leur libération. La plupart auraient été battus et torturés après leur arrestation, et au moins sept d’entre eux ont eu besoin de soins médicaux d’urgence. Ils ont observé une grève de la faim pendant leur détention, et la plupart étaient en mauvaise santé à leur retour au camp d’Ashraf.

Le 28 juillet 2009, les forces de sécurité irakiennes ont pris d’assaut le camp d’Ashraf, situé à environ 60 kilomètres au nord-est de Bagdad, où résident quelque 3 500 membres de l’Organisation iranienne des moudjahidin du peuple (OIMP), un groupe d’opposition iranien basé en Irak depuis 1986.Trente-six résidents ont été arrêtés et conduits à un poste de police que les forces de sécurité irakiennes avaient installé à l’intérieur du camp. Ils y ont été maintenus pendant une heure, période au cours de laquelle ils auraient été torturés et battus, avant d’être transférés vers un poste de police de la ville d’Al-Khalis, à environ 25 kilomètres au sud du camp d’Ashraf.

Irak

CHEF DE L’ÉTAT : Jalal Talabani

CHEF DU GOUVERNEMENT : Nouri al Maliki

PEINE DE MORT : maintenue

POPULATION : 29,5 millions

ESPÉRANCE DE VIE : 57,7 ans

MORTALITÉ DES MOINS DE CINQ ANS (M/F) : 105 / 98 ‰

TAUX D’ALPHABÉTISATION DES ADULTES : 74,1 %

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris