Soutiens des ex-enfants soldats en République démocratique du Congo

Utilise les cartes-actions Amnesty International pour envoyer des dessins et messages de soutien aux ex-enfants soldats et volontaires du Bureau pour le Volontariat au service de l’Enfance et de la Santé (BVES) en République démocratique du Congo.

Tu le sais sans doute, partout dans le monde, Amnesty International travaille pour assurer la promotion et le respect des droits humains.
De nombreuses personnes et notamment des enfants sont pourtant encore victimes de violations des droits humains et des droits de l’enfant.
Nous devons agir et les soutenir !
Cette année, dans le cadre de PADAJA 2019, on te propose d’envoyer un dessin et/ou un message de solidarité aux ex-enfants soldats en République démocratique du Congo et aux volontaires du BVES.

Qu’est-ce que le BVES ?

En 1989, la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) est adoptée. Cette année-là, Murhabazi Namegabe décide de créer le Bureau pour le Volontariat au service de l’Enfance et de la Santé (BVES) au Sud Kivu, en République démocratique du Congo. Ce Bureau a notamment pour objectif de libérer les enfants soldats des mains des militaires et des combattants.

Cette association a depuis accompagné des milliers d’ex-enfants soldats, aussi bien des garçons que des filles, et les a aidés à fuir les armes, la violence et à retrouver leur famille.

Murhabazi Namegabe et l’équipe d’animateurs et volontaires du BVES les accueillent dans des centres et les accompagnent sans relâche au quotidien afin qu’ils surmontent leurs traumatismes physiques et moraux et qu’ils puissent se réinsérer dans la vie civile.

Le BVES mène également des actions de plaidoyer auprès des autorités congolaises pour obtenir une meilleure application des lois protégeant les enfants ainsi que des actions de sensibilisation auprès des militaires ou commandants de groupes armés sur les droits et la protection des enfants en situation de conflits armés.

Cette action a du sens et un impact !

Chaque année, les messages de solidarité recueillis par Amnesty International en faveur de personnes dont les droits sont bafoués partout dans le monde leur permettent de garder espoir et sont un signal fort pour les autorités des pays concernés montrant qu’on ne les oublie pas.

Depuis de longues années, Amnesty International mène une opération cartes postales pour les ex-enfants soldats accompagnés par le BVES et pour l’équipe d’animateurs et volontaires du BVES.

Murhabazi Namegabe, fondateur du BVES, se félicite de ce projet. Non seulement les jeunes accueillis par le BVES se sentent moins seuls et l’équipe du BVES plus soutenue, mais ces actions permettent aussi à l’association d’être mieux reconnue et protégée.

Comment ça marche ?

Pour cette action, Amnesty International met gratuitement à ta disposition des cartes postales sur lesquelles tu peux écrire un message et/ou faire un dessin pour des ex-enfants soldats soutenus par le BVES et pour l’équipe du BVES. Tu peux commander ces cartes en complétant notre formulaire en ligne.

Une fois complétée, envoie ta carte à notre Programme Jeunesse : Amnesty International Belgique francophone, Chaussée de Wavre 169, 1050 Bruxelles.

L’ensemble des cartes sera rassemblé et envoyé par nos soins au BVES en République démocratique du Congo.

Tu peux réaliser cette action à titre individuel ou bien mobiliser ta classe ou plusieurs classes de ton école pour y participer (avec l’accord bien sûr de la direction de ton école).

Pour commander ces cartes

Pour en savoir plus sur PADAJA 2019

Toutes les infos

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris