Dis stop aux discriminations envers les LGBTI en Turquie

Utilise les cartes-actions Amnesty International, pour demander aux autorités turques d’abandonner les charges qui pèsent contre Melike Balkan et Özgür Gür, deux jeunes militants LGBTI, poursuivis pour avoir organiser un sit-in des fiertés dans leur université.
Tu peux également leur envoyer un message sur les réseaux sociaux pour les soutenir.

Ces cartes ont été créées dans le cadre de l’action PADAJA (Pas d’accord, j’assume !) consacrée, en 2020, à la lutte contre les discriminations.

Les discriminations envers les personnes LGBTI perdurent dans le monde

Dans de trop nombreux pays, lorsque l’on est lesbienne, gay, transgenre ou intersexe (LGBTI), on s’expose à des discriminations quotidiennes.

Cette discrimination peut être fondée sur l’orientation sexuelle (les personnes pour lesquelles on éprouve de l’attirance), l’identité de genre (la façon dont on se définit, quel que soit le sexe biologique), l’expression de genre (la façon dont on exprime son genre par son habillement, sa coiffure ou son maquillage) ou les caractéristiques sexuelles (par exemple, les parties génitales, les chromosomes, les organes reproductifs ou les niveaux d’hormones).

Qu’il s’agisse d’insultes, de harcèlement, mais aussi du fait de se voir refuser un emploi ou des soins de santé adéquats, les différentes inégalités de traitement sont considérables et préjudiciables. Elles peuvent aussi mettre la vie des personnes en danger. Trop souvent, des personnes LGBTI sont harcelées dans la rue, rouées de coups et parfois tuées, uniquement en raison de leur identité.

Les militants LGBTI surmontent d’énormes difficultés et mettent leur propre sécurité en danger pour dénoncer les atteintes aux droits humains des personnes LGBTI et faire en sorte que les lois qui les discriminent changent.

En lançant le concept de marche des fiertés ou encore des journées de prise de conscience mondiale comme la Journée internationale contre l’homophobie, la biphobie, l’interphobie et la transphobie (également appelée IDAHOTB), les personnes LGBTI établissent des alliances et affirment dans le monde entier qu’elles sont fières de leur identité.

Malheureusement, dans plusieurs pays du monde, ces marches des fiertés sont interdites, cela a notamment été le cas récemment en Turquie.

Des activistes LGBTI poursuivis en Turquie après avoir organisé un sit-in des fiertés

Melike Balkan et Özgür Gür, étudiants en biologie, se mobilisent, depuis le début de leurs études, pour la défense et promotion des droits des personnes LGBTI, au sein de leur université à Ankara, en Turquie.

En tant que responsables du groupe de solidarité LGBTI de leur université, ils ont organisé de multiples manifestations et autres événements pour faire valoir et défendre les droits des personnes LGBTI, dans un contexte de montée de l’homophobie et de restrictions de la liberté d’expression en Turquie.

En 2019, la direction de l’université leur a annoncé que la marche des fiertés que le groupe de solidarité avait l’habitude d’organiser, chaque année, ne pourrait pas se tenir sur le campus. Loin de se laisser décourager, ils ont organisé à la place, le 10 mai 2019, un sit-in des fiertés. L’université a alors appelé la police, qui a fait usage d’une force excessive, en utilisant notamment du gaz lacrymogène contre les manifestants pacifiques.

Alors qu’ils ne faisaient qu’exercer leur droit de manifester pacifiquement, 18 étudiants, dont Melike et Özgür, et un universitaire ont été arrêtés et font l’objet de poursuites. Ils risquent jusqu’à trois ans de prison.

Une carte à faire signer pour les soutenir

Cette situation te révolte ? Alors clame haut et fort : je ne suis PAs D’Accord, J’Assume ! Signe et fais signer à un maximum d’élèves dans ton école la carte postale d’action créée par Amnesty International pour faire pression sur les autorités turques pour que les charges qui pèsent contre eux soient abandonnées, et pour soutenir Melike, Özgür et tous les autres activistes poursuivis avec eux.

Cette carte-action est composée de deux parties détachables :

  • une pétition simplifiée destinée au ministre turque de la Justice figure sur la première partie de la carte ;
  • l’autre partie de la carte contient toutes les infos pour envoyer sur les réseaux sociaux une photo et un message de soutien à Melike, Özgür et tous les autres activistes poursuivis avec eux.

Toutes les cartes complétées doivent être renvoyées à notre Programme Jeunesse : Amnesty International Belgique francophone, Chaussée de Wavre 169, 1050 Bruxelles.

Pour commander des cartes pour les soutenir, il suffit de passer par notre formulaire en ligne. Pour rappel, tout notre matériel est gratuit, seuls les frais de port sont facturés si la commande nécessite l’envoi d’un colis.

Pour commander des cartes-actions

Pour en savoir plus sur PADAJA 2020

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris