Crie fort les mots que les Russes ne peuvent pas dire

Agir pour dénoncer les violations des droits humains commises par les autorités russes en Ukraine, et également en Russie pour étouffer l’opposition à la guerre en Ukraine, c’est possible !
Comment ? En diffusant largement, dans ton école, notre nouveau dazibao sur le sujet.
Un dazibao ? C’est une petite affiche avec, au recto, des images interpellantes, et, au verso, de l’info et un QR code pour signer une pétition.
Commande-le dès maintenant en plusieurs exemplaires !

Les autorités russes étouffent le droit à la liberté d’expression des Russes opposé·e·s à la guerre

En Russie, les autorités ont déclenché une répression sans précédent contre le journalisme indépendant, les manifestations anti-guerre et les voix dissidentes à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie fin février.

Les médias ne peuvent plus utiliser que des sources d’information officielles, approuvées par l’État, au risque de s’exposer à de graves sanctions pour diffusion de «  fausses informations  ». Les termes «  guerre  » et «  invasion  » sont ainsi interdits pour décrire les actions militaires de la Russie en Ukraine.

Malgré l’adoption de restrictions draconiennes et une réponse policière féroce aux manifestations pacifiques, le mouvement anti-guerre en Russie continue de remplir les rues avec des rassemblements, que les autorités s’empressent de disperser violemment. Les personnes privées de leur liberté pour avoir manifesté sont souvent battues, humiliées et soumises à d’autres formes de mauvais traitements. Beaucoup ont déclaré qu’elles n’ont pas eu l’autorisation de consulter un·e avocat·e et ont été privées de nourriture, d’eau ou de lit.

En Russie, il est risqué de déclarer son opposition à la guerre. Descendre dans la rue et exiger la fin du conflit armé vous place directement dans le collimateur des forces de sécurité. Les personnes qui le font doivent donc être saluées pour leur courage.

La liberté d’expression est un droit fondamental qu’il est vital de protéger ! L’ensemble de la population russe n’approuve pas cette guerre, et celles et ceux qui s’y opposent veulent se faire entendre, mais la répression russe est de plus en plus dure.

Que peux-tu faire pour les aider ? Tu peux nous aider à faire connaître, partout autour de toi, cette répression qui étouffe la liberté d’expression en Russie, en commandant plusieurs exemplaires de notre nouveau dazibao sur le sujet.

Mais c’est quoi déjà un dazibao ?

Les « dazibaos » sont des journaux muraux chinois qui ont notamment servi à faire connaître le combat des étudiant·e·s et des dissident·e·s pour la démocratie.

Chaque année, Amnesty International Belgique francophone publie des affiches, sur différentes thématiques liées aux droits humains et à ses actions, qu’elle appelle « dazibaos » en hommage à ces étudiant·e·s et dissident·e·s chinois ayant lutter pour la démocratie à l’aide de ces journaux muraux.

Concrètement, ce sont des petites affiches avec, au recto, des images interpellantes et au verso, de l’info et souvent un appel à l’action.

Sur notre nouveau dazibao que tu peux commander en ligne, tu trouveras des informations sur la répression des autorités russes envers le mouvement anti-guerre et le journalisme indépendant en Russie ainsi qu’un QR code pour signer une pétition appelant les autorités russes à mettre un terme à leur agression en Ukraine.

Commande-le et affiche-le partout autour de toi, dans ton école ou dans des lieux publics afin de soutenir les personnes qui s’opposent à la guerre en Russie et de dénoncer les graves violations des droits humains commises en Ukraine par les autorités russes.

Commande des dazibaos

Signe la pétition

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit