Stop aux exécutions fédérales aux États-Unis

logo-exécution-fédérale-usa

Cet été, les États-Unis ont déjà exécuté trois condamnés à mort au niveau fédéral.
Signe notre pétition pour empêcher d’autres exécutions programmées et dire non à la peine de mort.

Peine de mort aux États-Unis, des exécutions imminentes

Généralement, aux États-Unis, les crimes sont jugés par les tribunaux des États. Dans le cas des crimes les plus graves, ou commis entre plusieurs États, c’est la justice fédérale des États-Unis qui est saisie. Cette justice fédérale ne condamne que très rarement à mort. D’ailleurs, cela faisait 17 ans que cela n’était plus arrivé. Mais depuis le 14 juillet 2020, sous l’impulsion de Donald Trump, les exécutions ont repris au niveau fédéral. Cinq hommes ont été exécutés entre le 14 juillet et le 28 août 2020.

Deux autres condamnés à mort risquent d’être exécutés les 22 et 24 septembre.

Ces exécutions vont à l’encontre du recul de la peine de mort dans le monde et aux États-Unis en particulier. Dans ce pays, le nombre total d’exécutions en 2019 a été le deuxième plus bas depuis 28 ans.

Un système de condamnation à mort arbitraire et raciste aux États-Unis

Le système d’application de la peine de mort aux États-Unis est arbitraire, raciste, et comporte de graves lacunes. Les recherches n’ont cessé de montrer que l’origine ethnique des auteurs présumés et des victimes de meurtre joue un rôle dans les condamnations à mort. 42 % des condamnés à mort sont noirs alors que les personnes noires ne constituent que 12% de la population. Le système judiciaire qui les a condamnés reste largement dominé par les personnes blanches.

Par ailleurs, des condamnés à mort sont régulièrement innocentés et libérés alors qu’ils étaient sur le point d’être exécutés. C’est le cas de 170 personnes depuis 1977. Dans de nombreux cas, des détenus ont été exécutés alors qu’il existait des doutes sérieux concernant la procédure ayant conduit à leur condamnation, notamment sur le plan de l’assistance juridique.

La peine de mort est également infligée à des personnes porteuses de handicap mental ou intellectuel, en violation du droit international.

Signe la pétition pour que le ministre de la Justice stoppe ces exécutions

Amnesty International s’oppose à la peine de mort en toutes circonstances et sans aucune exception, indépendamment de la nature et des circonstances de l’infraction commise, de la situation du condamné, de sa culpabilité ou de son innocence, ou encore de la méthode utilisée pour procéder à l’exécution.

Toi aussi, signe la pétition pour demander au ministre américain de la Justice, William Barr, d’annuler les exécutions programmées et rompre le cycle de la violence.

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris