Justice pour Julián Carrillo

Il y a un an, le 24 octobre 2018, Julián Carrillo, défenseur indigène de la terre et du territoire, a été assassiné par des hommes armés non identifiés et a rejoint la liste des 16 défenseurs des droits humains et environnementaux tués au Mexique en 2018.
Demandons justice pour Julián et les autres défenseurs de la terre, du territoire et de l’environnement !

L’assassinat de Carrillo démontre le manque de protection des défenseurs des droits humains

Julián Carrillo, assassiné par des hommes armés non identifiés le 24 octobre 2018, était un défenseur de la terre et du territoire du peuple indigène Rarámuri au Coloradas de la Virgen, une communauté isolée dans les montagnes Tarahumara du Chihuahua au Mexique.

Depuis 2007, Julián défendait son territoire ancestral contre l’exploitation illégale des forêts, des mines et des cultures de drogue et dénonçait les attaques et les menaces de mort dont il était victime.

Depuis 2014, étant donnée la gravité des menaces qui pesaient sur Julián Carrillo, celui-ci a bénéficié de mesures de protection destinées aux défenseurs des droits humains et aux journalistes en danger, mais les attaques contre lui et sa communauté n’ont pas cessé pour autant.

En décembre 2016, sa maison a été incendiée, et à plusieurs reprises, des groupes lourdement armés ont harcelé la communauté et menacé ses membres. Plusieurs d’entre eux ont été contraints de quitter leurs terres à cause du niveau de violence.

Les mesures de protection ont été inefficaces. Elles n’ont pas suffi à arrêter la vague d’attaques contre lui et à garantir sa vie. « (...) Fournir une escorte policière ou un téléphone ne suffit pas pour stopper la vague de violence à laquelle sont confrontées les personnes qui osent défendre leur territoire », a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

De nombreux autres dirigeants autochtones des Coloradas de la Virgen ont fait également l’objet de menaces, d’attaques, de procès inéquitables et de meurtres. Cinq membres de la famille de Julián Carrillo, dont son fils, Victor Carrillo, ont également été tués. Force est de constater que le Mexique n’en fait pas assez pour protéger ces personnes dont le combat est essentiel à la protection de l’environnement et de notre planète !

Une situation préoccupante à travers le monde

La situation des défenseurs des droits humains, en particulier de la terre, du territoire et de l’environnement, au Mexique et dans le monde demeure très préoccupante. En effet, au total, 321 défenseurs des droits humains ont été assassinés en 2018.

Défendre l’environnement ne devrait pas impliquer de risquer sa vie. Il est urgent que les autorités protègent les personnes qui défendent notre planète en veillant à ce qu’elles puissent conserver le plein exercice de leur territoire et faire perdurer leurs communautés.

Signe la pétition !

Signe la pétition et exige que les autorités trouvent les responsables de la mort de Julián et les traduisent en justice !

Le meurtre de Julián Carrillo ne doit pas rester impuni.

Il est impératif que les autorités mexicaines identifient les auteurs de ce crime et ses instigateurs et les traduisent en justice devant un tribunal de droit commun.

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris