Exige la libération de Mikita

Mikita Zalatarou

Mikita avait tout juste 16 ans lorsqu’il a été arrêté après avoir été pris dans des foules quittant des manifestations à Homel, au Bélarus. L’adolescent a été détenu à l’isolement et aurait été torturé. Joins-toi à ses parents pour demander sa libération.

D’après le père de Mikita, tout a commencé en août 2020, quand son fils attendait un ami sur la place principale de la ville de Homel, dans le sud-est du Bélarus. Non loin, des gens manifestaient, pacifiquement pour la plupart, contre les résultats de la récente élection présidentielle, et la police est intervenue. D’après le père de Mikita, quand la foule a commencé à courir, quelqu’un a dit à son fils d’en faire autant, ce qu’il a fait.

Arrêté et torturé pour une manifestation à laquelle il n’a même pas participé

Le lendemain, des policiers se sont présentés à la porte de Mikita. Ils ont frappé le jeune homme de 16 ans et l’ont accusé d’avoir lancé un cocktail Molotov sur deux policiers le soir précédent. Après avoir arrêté Mikita, les policiers l’ont frappé avec une matraque électrique pendant sa garde à vue. Des policiers l’ont interrogé sans la présence d’un·e avocat·e ou d’un·e représentant·e légal·e, puis l’ont enfermé pendant six mois avant de le traduire en justice.

Sans aucune preuve, Mikita a été déclaré coupable

Mikita Zalatarou a été déclaré coupable de troubles à l’ordre public et d’utilisation d’explosifs illégaux, sans que des éléments de preuve suffisants n’aient été présentés. Les vidéos des faits ne montrent pas qu’il ait participé à des violences. Le tribunal a néanmoins condamné Mikita à cinq ans d’emprisonnement dans une colonie de redressement pour mineurs. Depuis, Mikita a été détenu à l’isolement et aurait été torturé. Il ne reçoit pas le traitement médical dont il a besoin pour son épilepsie.

Ses parents demandent la libération immédiate de leur fils. Contribue à l’avenir de Mikita. Demande au Bélarus de libérer Mikita et de le juger dans le cadre d’un procès équitable.

Signe la pétition et demande que Mikita soit libéré et jugé dans le cadre d’un procès équitable.

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit