Droits humains en danger dans les maisons de repos

© Sylvia Mellemans – Vlaamse Ouderenraad

Tes grands-grands sont peut-être concernés par cette problématique : durant les débuts de la pandémie du COVID-19, les résidents des maisons de repos et maisons de repos et de soins en Belgique ont été oubliés. En ont résulté des violations des droits humains des personnes âgées dont le droit à la vie, le droit à la santé ainsi que le droit à la non-discrimination.

Des violations des droits humains des personnes âgées

Pendant les premiers jours de la pandémie de COVID-19, les maisons de repos et maisons de repos et de soins (MR/MRS) belges ont été dans l’angle mort des autorités régionales et fédérales belges qui ont réagi beaucoup trop tard. Cela a eu pour conséquences dramatiques des violations des droits humains des personnes âgées qui auraient pu être évitées, dont le droit à la vie, le droit à la santé ainsi que le droit à la non-discrimination.

La pandémie a mis en lumière et aggravé des manques préexistants. De manière générale, le secteur des MR/MRS ne dispose pas des moyens adéquats pour assurer le respect intégral des droits humains de ses résidents. L’insuffisance du personnel, son manque de formation, ainsi que l’inadéquation des procédures de contrôle, comptent parmi les éléments qui posent problème.

En outre, la pandémie a révélé le fait que trop souvent, les personnes âgées ne sont pas vues comme des détentrices de droits à part entière. De ce fait, des décisions inadaptées sont prises sans se soucier de leur avis, avec des conséquences néfastes sur le respect de leurs droits fondamentaux et de leur bien-être.

La dignité et le respect des droits humains et le bien-être des personnes âgées en MR/MRS ne sont pas assez pris en compte.

Il est urgent d’agir

Il est urgent que les autorités belges regardent en face la dure réalité des conditions de travail du personnel et des conditions de vie des résidents des MR/MRS. La priorité doit être donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résidents des MR/MRS, tout en assurant que les personnes âgées aient leur mot à dire dans les décisions qui les concernent.

Amnesty International, Enéo, mouvement social des aînés, Espace Seniors, le Gang des Vieux en Colère, l’AISBL Générations, l’ASBL de coordination Infor-Homes/Home-Info, Le Bien Vieillir, la Ligue des Droits Humains, la Ligue des Usagers des Services de Santé (LUSS), l’ASBL Respect Seniors et Senior Montessori demandent aux autorités fédérées et fédérales belges de prendre au plus vite les mesures qui s’imposent afin de garantir le respect et la réalisation des droits humains des résidents dans les MR/MRS.

Toi aussi, rejoins cet appel. Signe la pétition !

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris
2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit