Ahmed Samir Santawy n’a rien à faire en prison !

Étudiant en Autriche, Ahmed Samir Santawy a été arrêté le 1er février dernier dans son pays d’origine, l’Égypte, et est depuis lors maintenu en détention, bien qu’aucune accusation officielle ne pèse contre lui.

Des vacances à la prison, il n’y a qu’un pas

Ahmed Samir Santawy, 29 ans, est étudiant en master de sociologie et d’anthropologie à l’Université d’Europe centrale de Vienne en Autriche. Le 1er février dernier, alors qu’il était en visite en Égypte (dont la capitale est Le Caire), son pays d’origine, il a été arrêté par les autorités. Il est depuis maintenu en détention alors qu’une enquête a été ouverte à son égard pour terrorisme.

Depuis son arrestation, Ahmed n’a pu avoir qu’un contact de 20 minutes avec un membre de sa famille et les relations avec son avocat sont restreintes. Il a déclaré avoir été interrogé sur ses études et ses interventions présumées sur la page Facebook « Révolutionnaires du 25 janvier », où étaient publiées des critiques vis-à-vis des autorités égyptiennes en matière de droits humains.

Une arrestation qui n’a pas lieu d’être

Les accusations qui pèsent contre Ahmed sont sans fondement et sont le reflet de la stratégie de répression du gouvernement égyptien à l’encontre des opposants politiques réels ou supposés. Initialement placé en détention provisoire (emprisonnement limité d’une personne qui n’a pas encore été jugée) pour 14 jours, les autorités ne cessent de la prolonger. Ces décisions sont arbitraires, la place d’Ahmed n’est pas en prison.

Demande aux autorités égyptiennes sa libération immédiate et sans condition !

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris
2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit