Stop à la répression des femmes en Arabie Saoudite

Loujain, Samar, Nassima et d’autres défenseures des droits humains ne devraient pas être en prison ou poursuivies pour avoir défendu pacifiquement les droits humains, et notamment les droits des femmes, en Arabie saoudite.

Des femmes arrêtées pour avoir défendu leurs droits

En Arabie saoudite, le pays le plus grand du Moyen-Orient (pour te donner une idée, il est pus de 70 fois plus grand que la Belgique), les femmes et les jeunes filles subissent de graves discriminations.

Elles ne peuvent, notamment, toujours pas voyager, exercer une activité rémunérée, faire des études supérieures ou se marier sans la permission d’un tuteur de sexe masculin.

Et jusqu’à il y a récemment, il leur était interdit de conduire.

Cette interdiction a été levée fin juin 2018, et des permis de conduire ont alors commencé à être délivrés aux femmes. Cependant au lieu de soutenir ces femmes avant le changement, les autorités saoudiennes ont décidé de les arrêter et ont lancé, en mai 2018, une campagne de répression et de diffamation à leur encontre, en les faisant passer pour des traîtres.

Loujain, Samar et Nassima emprisonnées pour avoir lutter contre les discriminations envers les femmes

En mai 2018, plusieurs militantes saoudiennes dont Loujain al Hathloul, ont ainsi été arrêtées et emprisonnées. Depuis des années, elles réclamaient, de manière pacifique, le droit de conduire pour les femmes en Arabie Saoudite, ainsi que des réformes visant à réduire les discriminations à l’égard des femmes.

En juillet 2018, ce sont les militantes Samar Badawi et Nassima al Sada qui ont, à leur tour, été emprisonnées pour les punir de leur activité pacifique de défense des droits humains et particulièrement des droits des femmes.

Alors que les femmes ont aujourd’hui le droit de conduire en Arabie saoudite, Loujain, Samar et Nassima sont toujours derrière les barreaux, en raison de leur combat en faveur des droits humains et contre les discriminations à l’égard des femmes.

Elles ont été accusées d’avoir pris contact avec des organisations internationales, des médias étrangers et d’autres militants, dans le cadre de leurs activités, ainsi que de promouvoir les droits des femmes.

La discrimination à l’égard des femmes et la répression des personnes exerçant pacifiquement leur droit à la liberté d’expression en Arabie saoudite doivent cesser.

Signe notre pétition pour faire pression sur les autorités d’Arabie saoudite

L’Arabie saoudite ne peut pas continuer de clamer qu’elle soutient les droits des femmes et d’autres réformes, alors qu’elle s’en prend aux personnes qui défendent pacifiquement ces droits.

Et nous ne pouvons pas continuer de détourner les yeux pendant que se poursuit en Arabie saoudite cette persécution incessante visant les défenseurs des droits humains et notamment des droits des femmes.

Cette situation te révolte ? Alors clame haut et fort : je ne suis Pas D’Accord, J’Assume ! Signe notre pétition pour faire pression sur les autorités d’Arabie saoudite et exiger la libération de Loujain, Samar, et Nassima ainsi que des autres défenseures des droits des femmes emprisonnées.

Si tu n’es pas fan des actions en ligne, tu peux également commander des cartes-actions à signer et faire signer à un maximum de personnes autour de toi, dans ton école ou ton entourage, et à nous renvoyer une fois signées.

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris