La Belgique doit agir contre le viol

Amnesty International et SOS Viol ont lancé un sondage sur le viol et les violences sexuelles en Belgique.
Ses résultats sont alarmants et nous révèlent que ces actes sont encore trop peu compris, pris au sérieux et punis. Ils révèlent également les nombreux stéréotypes sur le sujet qui sont toujours ancrés dans notre société.
Face à cette situation, Amnesty International et SOS Viol appellent les autorités à protéger la population contre le viol et les violences sexuelles.
Si tu veux toi aussi agir, tu peux nous apporter ton soutien en ajoutant ton nom à notre pétition !

Le viol est un crime grave qui ne peut en aucun cas être justifié.
Il est pourtant largement répandu à tous les niveaux de la société belge et reste trop souvent impuni.
Il est urgent de protéger la population, en particulier les filles et les femmes, contre le viol et les violences sexuelles.
Soutiens notre action en signant notre pétition !

Des chiffres inquiétants

En 2020, un sondage Amnesty et SOS Viol réalisé par l’institut Dedicated révèle que de nombreuses violences sexuelles continuent à se produire en Belgique.

Un Belge sur deux a été victime de violences sexuelles. 24 % des jeunes ont déjà subi un viol. Parmi les personnes victimes de violences sexuelles, au moins 48 % d’entre elles ont été exposées pour la première fois avant leur 19 ans.

De plus, les stéréotypes banalisant et excusant le viol persistent : 24 % des jeunes garçons pensent que la violence est sexuellement excitante pour les femmes, 48 % des hommes estiment qu’une victime peut être partiellement responsable de son agression en raison de ses vêtements jugés sexy ou de son comportement « provocant ».

Enfin, l’impunité des auteurs de tels actes persiste. Trop peu de victimes osent porter plainte et plus de la moitié des affaires de viol sont classées sans suite, c’est-à-dire qu’elles ne donnent pas lieu à une poursuite judiciaire.

Face à cette situation, nous ne pouvons pas rester les bras croisés.

Exige de la Belgique une réelle protection contre le viol

En 2016, la Belgique a ratifié la Convention sur la prévention et la lutte contre les violences à l’égard des femmes et la violence domestique, également appelée Convention d’Istanbul. Cela signifie que la Belgique a accepté de respecter les obligations qui en découlent, et pourra être condamnée en cas de violation.

La Convention contient notamment des principes essentiels à la lutte contre les violences basées sur le genre, c’est-à-dire les violences qui se fondent sur les différences sociales entre les hommes et les femmes. Elle vise également à améliorer la collecte de données, à débloquer les fonds suffisants, à accueillir et soutenir les victimes dans les meilleures conditions possibles ainsi qu’à garantir des procédures judiciaires effectives pour lutter contre l’impunité des auteurs de tels actes.

Malgré son engagement à respecter la Convention d’Istanbul, la Belgique viole encore de nombreuses dispositions de ce texte. Il est plus que temps qu’elle prenne les mesures nécessaires pour protéger sa population contre les violences sexuelles, et en particulier les filles et les femmes qui sont touchées de manière disproportionnée.

Signe notre pétition pour nous aider à faire pression sur le gouvernement belge !

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris