Liberté pour Ramy Shaath !

Le 5 juillet 2019, le défenseur des droits humains égypto-palestinien, Ramy Shaath a été placé en détention provisoire en Égypte. Autrement dit, il est « temporairement » emprisonné alors qu’il est encore présumé innocent. Or, cette détention n’a rien de provisoire, car Ramy est emprisonné injustement depuis plus de 600 jours.

Ramy Shaath est harcelé par les autorités égyptiennes depuis plusieurs années en raison de son combat politique. En effet, il est le cofondateur du mouvement non-violent « Boycott, désinvestissement et sanction  » (BDS) en Égypte qui milite pour demander à Israël de s’expliquer sur les violations des droits humains commises dans la région.

Le savais-tu ? L’Égypte est un pays frontalier de l’État d’Israël. La capitale de l’Égypte est le Caire et la capitale d’Israël (Jérusalem) est quant à elle controversée, car l’ONU ne reconnait aucune capitale à cet État.

Séparé de sa femme pendant 19 mois

Le jour de l’arrestation de Ramy, sa femme, Céline Lebrun Shaath a été expulsée d’Égypte. Depuis lors, elle n’a pu le contacter que deux fois, par téléphone. Elle a finalement eu une autorisation provisoire de se rendre en Égypte en février 2021, afin de lui rendre visite pour la première fois en 19 mois.

Les conditions de détention de Ramy sont déplorables et l’accès aux soins de santé est très limité dans les prisons, ce qui pourrait engendrer une propagation du COVID-19.

Il est urgent d’agir pour la libération de Ramy !

Depuis juillet 2019, date de son arrestation, sa détention provisoire a été renouvelée plus de 21 fois en 19 mois. Selon le droit égyptien, une détention provisoire peut être renouvelée pendant 2 ans ce qui signifie que Ramy pourrait être injustement détenu en prison jusqu’en juillet 2021 alors qu’il est encore présumé innocent ! Et il est fréquent que les autorités égyptiennes continuent à détenir de manière provisoire des personnes en toute illégalité au delà des deux ans prévus par la loi.

Les accusations qui pèsent contre Ramy Shaath sont sans fondement. Elles sont uniquement liées au fait qu’il a exercé sans violence son droit à la liberté d’expression et à la participation aux affaires publiques. La place de Ramy Shaath est aux côtés de sa femme Céline et pas en prison.

Demande aux autorités égyptiennes sa libération immédiate et inconditionnelle !

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris
2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit