Stop aux violences en Iran : Protégeons les manifestants

Le 13 septembre 2022, Mahsa Amini, une jeune femme iranienne de 22 ans, a été arrêtée à Téhéran par la police dite « des moeurs » pour avoir mal porté son voile. Des témoins ont déclaré l’avoir vue être violemment battue par la police. Après quelques heures, elle a été transportée à l’hôpital. Trois jours plus tard, la jeune femme est décédée. La police « des moeurs » soumet régulièrement des femmes et des jeunes filles à de mauvais traitements, dont la torture, pour ne pas avoir respecté les lois iraniennes sur le port du voile obligatoire, qui sont abusives. La mort de Mahsa a créé une vague de manifestations dans tout le pays.

Les manifestions deviennent un bain de sang !

Les manifestations qui ont éclatées après la mort de Mahsa Amini ont été accompagnées de violences meurtrières. Les autorités qui devaient maintenir la sécurité ont fait un usage illégal de la force à plusieurs reprises. Elles ont tiré de vraies balles sur les manifestant·e·s, frappé violemment des personnes avec des matraques, et ont aussi utilisé, de manière abusive, des gaz lacrymogènes et des canons à eau.

Mahsa est une victime parmi tant d’autres hommes, femmes et enfants tué·e·s par la police. Beaucoup d’autres personnes ont été blessées, mais n’osent pas se faire soigner de peur de se faire arrêter, ce qui met leur vie en danger. Les autorités iraniennes ont même fermé l’accès à internet pour cacher leurs crimes.

Les forces de l’ordre restent impunies !

Les autorités iraniennes restent impunies face aux violences qu’elles commettent. Cela les encourage d’avantage à tuer et torturer encore et encore les manifestants et manifestantes sans craindre des répercussions. Cela dure depuis des années et cela doit cesser !

Il est temps que les Nations unies contribuent à la lutte contre l’impunité des forces de l’ordre iraniennes pour leurs crimes graves. La Belgique doit soutenir et demander un mécanisme indépendant aux Nations unies pour enquêter sur les crimes les plus graves commis en Iran et veiller à ce que les responsables soient jugé·e·s.

Signe la pétition et demande à la Belgique de demander aux Nations unies d’enquêter sur les crimes les plus graves commis en Iran et que les responsables soient jugé·e·s !

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit