Actions rapides (mois de trois mois)

Une manifestation publique

Une manifestation publique



















Objectif principal :

Lutter contre les injustices concernant les droits
humains
(torture, violences conjugales, discriminations, peine de mort,...)

Déroulement

 Avant toute chose, arrangez-vous avec la direction à propos du lieu, du nombre
d’élèves, comment informer les élèves, les parents, les amis,... Savoir comment
mobiliser un max de personnes (en distribuant des dépliants, en montrant des vidéos
avec des témoignages de victimes, ...).

 Attention ! Si vous comptez faire une manifestation sur la voie publique, vous devez
prévenir Amnesty et vous avez également besoin de l’autorisation de la police !

 Choisissez le thème de la manifestation

 Sensibilisez d’abord l’école puis l’entourage

 Prévoyez de la documentation sur Amnesty

 Pensez à de la musique ! Attention aux droits d’auteur : consultez le site
http://www.lazone.be/sabam/sabamhom... et surtout avertissez la SABAM

 Ne pas oublier de faire des photos ou de filmer vos actions !

Public : un max de personnes

Durée : 2h minimum

Lieu : dans la rue
ou dans l’école,
devant une
ambassade,...

Matériel :

Dépliants, posters, affiches
réalisées par le groupe école
Amnesty, t-shirt Amnesty,
grandes bougies,
banderoles,...

Personnes ressources :

Des membres d’Amnesty

Les coordinateurs Amnesty qui s’occupent du pays ou de la thématique
sur laquelle vous travaillez

Les autres groupes-écoles

La police

Des personnes ayant déjà participé à des manifestations

La presse

Autres idées :




 Faites circuler des « hommes
sandwiches » dans la manifestation,
avec la photo du prisonnier qu’on
défend.

 Faites une marche nocturne à la lumière
des bougies d’Amnesty.

EXEMPLE

Le groupe-école Decroly à Bruxelles a organisé une manifestation devant l’ambassade de Turquie contre la torture. La première chose que le
groupe a fait est de sensibiliser les autres élèves à ce problème. Pour y arriver, le groupe a montré des vidéos, des témoignages, ils ont
également créé un site Internet, réalisé un dépliant, fait signer des pétitions,...

Tous les gens de la manifestation ont été invités à mettre un bandeau noir sur leurs yeux (pour symboliser une forme de torture, mais aussi pour
dénoncer le fait de rester aveugle face à ce qui se passe en Turquie). Des jeunes étaient venus avec des djembés, des saxos, pour rythmer les
slogans. De belles banderoles avaient été créées par les élèves ainsi que des affiches et pancartes. Résultats : un interview et une photo dans le
Soir !

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris