Nasrin Sotoudeh doit être libérée immédiatement

Condamnée en Iran à 38 ans de prison et 148 coups de fouet pour avoir défendu les droits des femmes, Nasrin Sotoudeh doit être libérée immédiatement et sans condition.

Une condamnation injuste après un procès inéquitable

En Iran, depuis de nombreuses années, des dizaines de défenseurs des droits humains sont accusés de menacer la sécurité nationale ou d’offenser l’islam en raison de leur lutte pour le respect des droits humains.

C’est dans ce contexte que le 11 mars 2019, Nasrin Sotoudeh, avocate iranienne reconnue et spécialiste des droits humains, a été condamnée à 33 ans de prison et 148 coups de fouet à la suite d’un procès inéquitable.

Pour quels motifs ? Pour « incitation à la corruption et à la prostitution  », pour avoir commis ouvertement « un acte immoral » en apparaissant en public sans porter le voile (hijab) et pour « troubles à l’ordre public » en raison de son engagement.

Étant donné qu’elle avait déjà été condamnée en 2016 à 5 ans de prison dans le cadre d’une autre affaire à la suite d’un procès en son absence, cela signifie que sa condamnation totale s’élève à 38 ans de prison et 148 coups de fouet.

Pourquoi est-elle condamnée à une peine de prison aussi lourde et à des coups de fouet ?

Cette condamnation est injuste et scandaleuse. Elle ne vise qu’à faire peur aux personnes qui dénoncent les violations des droits humains commises par les autorités iraniennes et à essayer de les faire taire.

Nasrin Sotoudeh n’a fait que mener des activités pacifiques en faveur des droits humains. Elle a consacré sa vie à défendre les droits des femmes et à dénoncer la peine de mort.

Elle a notamment défendu des femmes qui, pour protester contre les lois dégradantes relatives au port obligatoire du voile (hijab) en Iran, ont retiré leur voile dans l’espace public.

Sa place n’est pas derrière des barreaux.

Stop à la répression à l’encontre des défenseurs des droits humains en Iran

Sa peine est la plus sévère prononcée contre un défenseur des droits humains en Iran au cours de ces dernières années, ce qui laisse à penser que les autorités iraniennes ont décidé de renforcer la répression.

Nasrin est séparée de son mari et de ses deux enfants et ne peut plus mener ses activités importantes en tant qu’avocate spécialiste des droits humains.

Cette situation te révolte ? Tu veux agir ?

Signe notre pétition pour appeler le guide suprême d’Iran à libérer immédiatement et sans condition Nasrin Sadouteh et faire annuler ses condamnations sans délai.

Toutes les infos
Toutes les actions

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris