Libérez Ahed Tamimi !

Ahed Tamimi a 16 ans. Elle est palestinienne. Depuis des années, sa famille et elle s’opposent courageusement à l’occupation israélienne. Ses interventions sont souvent filmées. Aujourd’hui, elle risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens.

De fortes tensions autour du conflit israélo-palestinien

Depuis des décennies, un conflit oppose Israël et la Palestine. Suite à la guerre des Six Jours en 1967, Israël s’est approprié des territoires palestiniens, violant le droit international. Les tentatives de résolution de ce conflit ont toutes échoué et les Palestiniens vivant dans les zones occupées subissent des violations systématiques de leurs droits fondamentaux.

Par exemple, dans les territoires occupés, c’est le régime militaire d’Israël qui détermine si les Palestiniens peuvent, quand ils peuvent et comment ils peuvent se déplacer pour aller travailler ou à l’école, se rendre à l’étranger, rendre visite à leurs proches, gagner leur vie, participer à une manifestation, accéder à leurs terres agricoles ou même avoir accès à l’électricité ou à une source d’eau potable. Cela entraîne une humiliation, une peur et une oppression quotidiennes.

Depuis la fin de l’année 2017, le Président des États-Unis, Donald Trump, fait pression pour que Jérusalem soit reconnue comme la capitale d’Israël – alors que jusqu’à présent, le statut de cette ville n’était pas clair. Cette décision a scandalisé de nombreux pays, dont la Palestine bien sûr, qui a décidé de ne plus considérer les États-Unis comme un médiateur crédible du conflit israélo-palestinien. Dernièrement, les États-Unis ont menacé de suspendre les aides qu’ils versent à la Palestine si ces derniers refusent de s’assoir à la table des négociations. La tension monte tandis que la politique du gouvernement israélien se durcit vis-à-vis des palestiniens et palestiniennes.

Ahed Tamimi : « La Rosa Parks palestinienne »

Ahed Tamimi a 16 ans. Elle est palestinienne. Depuis des années, sa famille et elle s’opposent courageusement à l’occupation israélienne. Ses interventions sont souvent filmées. Aujourd’hui, elle risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens

Le 15 décembre 2017, Ahed Tamimi et sa famille ont manifesté contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. La situation a pris un tournant dramatique lorsque le cousin d’Ahed, Mohammed, 14 ans, a reçu une balle en caoutchouc dans la tête, tirée depuis une faible distance par un soldat israélien. L’adolescent a dû subir une lourde opération chirurgicale.

Plus tard le même jour, Ahed s’est elle aussi retrouvée face à des soldats israéliens qui étaient entrés de force dans la cour de sa maison. Une vidéo, devenue virale depuis, la montre, sans arme, en train de frapper, de pousser et de donner des coups de pied à deux soldats israéliens portant un équipement de protection. Il est évident qu’elle ne représentait aucune menace sérieuse pour ces hommes, qui ne l’ont repoussée que légèrement. Pourtant, la jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison, une sanction clairement disproportionnée.

Quatre jours plus tard, des soldats israéliens sont entrés de force chez Ahed pendant la nuit. La jeune fille a été arrêtée et est désormais accusée d’avoir empêché les soldats d’avoir fait leur travail et d’avoir incité à la violence.
Il faut la remettre en liberté !
Elle a rejoint les 350 mineurs palestiniens retenus dans des prisons ou des centres de détention israéliens. Rien de ce qu’à fait Ahed ne justifie son maintien en détention !

En détention, elle a enduré des interrogatoires musclés, parfois de nuit, et des menaces ont été proférées à l’encontre de sa famille. Son procès aura lieu très prochainement devant un tribunal militaire israélien pour mineurs. Nous devons nous mobiliser rapidement et efficacement.

Aide-nous à faire pression à l’échelle internationale sur le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris