Turquie : acquittez les 11 défenseur-e-s des droits humains !

En Turquie, la répression contre les défenseur-e-s des droits humains se poursuit. Il faut se mobiliser pour dénoncer cette chasse aux sorcières !

Le 6 juin 2017, Taner Kiliç, le président d’Amnesty International Turquie, a été arrêté avec 22 autres avocats. Il est accusé d’appartenir à une organisation terroriste (le mouvement de Fethullah Güllen, responsable de la tentative du coup d’État de juillet 2016 selon les autorités turques). Il est actuellement en prison. L’unique preuve avancée pour justifier cette accusation est dérisoire : une application sur son smartphone.

Un mois plus tard, le 5 juillet 2017, la Directrice générale d’Amnesty Turquie, Idil Esser, a été arrêtée à son tour avec sept autres défenseur-e-s des droits humains. Ils auraient « commis une infraction au nom d’une organisation terroriste ».

Le 26 octobre 2017, huit défenseur-e-s des droits humains, dont Idil Eser, ont été libérés sous caution, tandis que leur procès se poursuit. C’est une bonne nouvelle, mais tou-te-s risquent toujours d’être condamné-e-s. Le procureur tente de faire des liens entre leur travail et l’appartenance à des organisations terroristes. Les campagnes d’Amnesty International sont devenues l’objet de soupçon, de même que la demande de financement d’İlknur Üstün (membre de la « Women’s Coalition », libérée sous caution) pour soutenir un projet sur l’égalité de genre…

Il faut savoir que suite au coup d’État manqué du 15 juillet 2016, les autorités turques ont augmenté de manière drastique la répression à l’encontre de leurs opposant-e-s. Des dizaines de milliers de journalistes et de fonctionnaires ont été limogés et des centaines de médias et d’ONG ont été fermés.

C’est justement en cette heure la plus sombre, quand les médias indépendants et les défenseur-e-s des droits humains sont réduits au silence, qu’il faut agir et se mobiliser.

Les "10 d’Istanbul" sont :
 İdil Eser (Amnesty International)
 Taner Kiliç (Amnesty International)
 Günal Kurşun et Veli Acu (Human Rights Agenda Association)
 Özlem Dalkıran (Citizens’ Assembly)
 Ali Gharavi (consultant en stratégie informatique)
 Peter Steudtner (formateur en bien-être et en non-violence).
 Nalan Erkem (Citizens Assembly)
 İlknur Üstün (Women’s Coalition)
 Nejat Taştan (Equal Rights Watch Association)
 Şeyhmuz Özbekli (Rights Initiative)

Les autorités turques doivent acquitter les 11 défenseur-e-s des droits humains et libérer Taner Kiliç !

Agis dès maintenant en signant notre pétition adressée au Ministre turc de la Justice.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris