Dis non à la coupe du monde de l’exploitation !

En 2010, après avoir été choisi pour accueillir la coupe du monde de foot en 2022, le Qatar s’est lancé dans un grand programme de construction, destiné à réaliser des stades et d’autres infrastructures nécessaires pour accueillir l’événement. L’un des chantiers porte sur la rénovation du stade international Khalifa, l’un des hauts lieux du sport au Qatar.

Le Qatar avait promis de renforcer la protection des travailleurs migrants, mais il n’a pas suffisamment changé le système d’embauche qui les exploite. C’est leur employeur qui décide s’ils peuvent quitter le pays ou changer d’emploi. À cause du contrôle excessif exercé par les patrons sur leurs employés, ces derniers sont souvent victimes d’exploitation, et notamment de travail forcé. La confiscation de passeports, le refus de soumettre des visas de retour et les retards de paiement de salaire ne sont que quelques exemples des abus que subissent les travailleurs migrants au Qatar. La FIFA doit veiller à ce que la Coupe du monde 2022 ne s’accompagne pas de violations des droits humains.

Si Gianni Infantino, le nouveau président de la FIFA, veut mettre fin à l’indifférence choquante de son organisation face au mauvais traitement infligé aux travailleurs migrants au Qatar, lui-même et la FIFA doivent appeler d’eux-mêmes à un changement urgent pour leur protection.

La FIFA et ses sponsors doivent agir, la Coupe du monde 2022 ne doit pas être celle de l’exploitation et la misère. Toute personne souhaitant se rendre à des matches de cette compétition doit pouvoir le faire sans cautionner de tels abus.

Sais tu que...

le Qatar est un petit pays du Golfe qui fait partie des pays les plus riches du monde

les travailleurs migrants au Qatar (essentiellement originaires d’Asie du Sud) représentent plus de 90 % de la main-d’œuvre du pays

les traitements inhumains dont ils sont victimes violent certains droits de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH).

> Article 4 de la DUDH (version simplifiée) : Personne n’a le droit de vous traiter comme un esclave, et vous n’avez pas le droit de réduire quelqu’un en esclavage
> Article 23 de la DUDH (version simplifiée) : Tout le monde a le droit de travailler en échange d’une rémunération équitable et dans un environnement sûr (...)

Agis avec nous et lutte contre l’exploitation des travailleurs migrants au Qatar !

Demande à la FIFA de pousser le Qatar à rendre public un plan de réformes exhaustif avant mi-2017 et de mener ses propres inspections des conditions de travail au Qatar, et d’en rendre publics les résultats.

Pour en savoir plus, télécharge notre dernière synthèse sur la situation des travailleurs migrants au Qatar

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris