TORTURE ET MAUVAIS TRAITEMENTS EN ARABIE SAOUDITE ET AU YEMEN

Au moins 15 personnes furent échangées
entre le Yémen et l’Arabie Saoudite
dans le cadre d’une coopération
sécuritaire entre les deux pays.

Ces échanges
ont eu lieu sans qu’aucune de ces personnes
n’ait pu demander asile dans son pays d’origine,
et au risque d’une violation des droits
humains, notamment celui d’être protégé
contre la torture et les traitements inhumains
et dégradants.Ces échanges sont ainsi
contraires aux législations internationales.

Toutes ces personnes ont été arrêtées à
leur arrivée dans leur pays et sont depuis
détenues sans communication régulière
possible avec leur famille et leurs avocats.
Douze des quinze détenus sont des Saoudiens
qui ont été remis aux autorités saoudiennes
par le gouvernement yéménite,
fin janvier 2007. Seul le nom de 5 d’entre
eux est connu. Aucune information sur les
dates de leur arrestation et sur les raisons
de celle-ci n’a été donnée à Amnesty International
par le gouvernement yéménite.
Les 12 Saoudiens sont détenus dans des
endroits non-révélés depuis leur expulsion
du Yémen.

Les trois hommes restant sont des ressortissants
du Yémen reconduit dans leur
pays par le gouvernement saoudien.
Encore une fois, aucune information n’a
été communiquée par les autorités.
Les détentions secrètes sont monnaies
courantes au Yémen et en Arabie Saoudite
surtout dans les premiers temps d’une
détention. Cette pratique est un facteur
qui facilite l’utilisation de la torture et
des mauvais traitements. La guerre contre
le terrorisme et le traité bilatéral de sécurité
n’ont fait qu’exacerber ces pratiques.

Agissez !
(Jusqu’au 15 juin).

Écrivez aux autorités d’Arabie Saoudite
et du Yémen le plus vite possible pour :

 Exprimer votre inquiétude concernant
les 12 ressortissants saoudiens et les 3
Yéménites détenus dans leurs pays d’origine
et risquant de subir des tortures et
des mauvais traitements ;

 Demander aux autorités de donner des
garanties que ces hommes seront protégés
de la torture et des mauvais traitements
et auront un accès régulier à
leur famille et à leurs avocats ;

 Chercher des clarifications sur les noms
des détenus et les raisons exactes de
leur arrestation et de leur détention ;

 Demander des informations sur les
charges retenues contre eux et sur les
poursuites judiciaires ultérieures ;

 Demander aux deux pays de respecter
les lois internationales qui interdisent
les retours forcés de personnes dans des
pays où ils risquent la torture et/ou des
mauvais traitements.

ADRESSES :

Autorités saoudiennes

King Abdullah Bin ‘Abdul ‘Aziz Al-Saud
The Custodian of the two Holy Mosques
Office of His Majesty The King
Royal Court
Riyadh, Kingdom of Saudi Arabia
Salutation : Votre majesté

His Royal Highness Prince Naif bin ‘Abdul ‘Aziz Al-Saud
Minister of the Interior
Ministry of the Interior
P.O. Box 2933
Airport Road
Riyadh 11134,
Kingdom of Saudi Arabia
Fax : + 966 1 403 1185 / 403 3614
Salutation : Votre Altesse royale

His Royal Highness Prince Saud al-Faisal bin ‘Abdul ‘Aziz Al-Saud
Minister of Foreign Affairs
Ministry of Foreign Affairs
Nasseriya Street
Riyadh 11124,
Kingdom of Saudi Arabia
Fax : + 966 1 403 0645
Salutation : Votre Altesse royale

Autorités du Yemen

His Excellency General ´Ali ´Abdullah Saleh
President of the Republic of Yemen
Sana’a,
Republic of Yemen
Fax : + 967 127 4147
Salutation : Votre Excellence

His Excellency Dr Rashid Muhammad al-Alimi
Minister of Interior
Ministry of Interior
Sana’a, Republic of Yemen
Fax : + 967 1 332 511
Salutation : Votre Excellence

Her Excellency Kadijah al-Haysami
Minister for Human Rights
Ministry for Human Rights
Sana’a,
Republic of Yemen
Faxes : + 967 1 444 838
Salutation : Votre Excellence

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris