Présentation de la campagne.

Voir tout en bas pour charger les cartes Espagne, Mexique, Pakistan et Soudan.

EDITO

Bonjour,

Après Pas la Peine, nous voici repartis avec un nouveau projet qui, nous l’espérons, aura autant de succès.

Il s’agit cette fois de créer des scénarios autour du thème de la violence contre les femmes, en bande-dessinée ou en roman photos.

Mais ce projet ne doit pas être votre seule priorité pour ce début d’année : comme d’habitude, il s’agit d’abord pour vous de relancer votre groupe, de trouver de nouveux élèves ou profs intéressés, de les motiver, de préparer déjà la vente des bougies... Bref, ce n’est pas le travail qui manque.

Nous vous donnons dans cet envoi des tas d’idées afin de vous aider dans le redémarrage de votre groupe, tout en faisant connaître vos actions pour dénoncer la violence contre les femmes.

Nous espérons que vous êtes toujours plein d’énergie et que nous pourrons faire de beaux projets ensemble durant cette nouvelle année scolaire.

A très bientôt j’espère,

Roland
rdhoop@aibf.be

CAMPAGNE “Halte à la Violence contre les femmes”

Cette fois, Amnesty vous propose un thème de campagne plus difficile, car il touche à notre vie quotidienne : la violence contre les femmes n’épargne en effet aucun pays, aucune culture, aucun milieu social.

Ceux qui croient que l’égalité entre hommes et femmes est déjà une réalité, que les féministes ne sont que des “ringardes anti-hommes”, qu’il ne faut pas s’occuper d’un problème qui touche à la vie privée... Bref tous ceux-là, sans le savoir, se font complice d’un énorme silence entourant un des plus grands scandales de notre époque, et qui ne date pas d’hier.

Pourtant, nous voyons dans le monde des signes d’espoir : de plus en plus de pays africains prennent des mesures pour empêcher les mutilations génitales. En Afghanistan, l’époque des Talibans est révolue, même si beaucoup de progrès resten t à faire... Et en Belgique, comme dans le reste de l’Europe, de plus de en plus de personnes se rendent compte que la violence dans le couple est un réel problème contre lequel il faut prendre des mesures.

Attention, loin de nous l’idée de prétendre que les femmes sont tous des anges et les hommes des démons ! L’inverse peut également exister, mais il faut quand même reconnaître que l’immense majorité des victimes de violences dans le monde sont des femmes.

Nous pouvons faire changer les choses !

Ca n’a l’air de rien, mais chacun, à notre façon, nous pouvons apporter quelque chose contre ce fléau. Par exemple, en surveillant nos propres comportements, en venant en aide à une copine qui a été battue, en luttant contre les attitudes machistes...

Les mentalités ne sont pas figées, elles peuvent évoluer. Il suffit de regarder en arrière et de voir à quel point les conditions de vie des femmes se sont améliorées en Europe ces 50 dernières années...

Une campagne pour les garçons aussi !

Attention, il ne faut pas non plus tomber dans l’excès et faire croire que chaque homme est violent ! Les filles peuvent aussi l’être... Mais, si on regarde la réalité, elles sont surtout victimes, et les agresseurs sont surtout des hommes. A travers cette campagne, nous voulons aussi impliquer les garçons.Il y a moyen pour un mec de dire qu’il est contre la violence à l’égard des filles, sans paraître idiot.
Il existe plein d’outils pour faire passer ce message. Vous en trouverez certains dans le dossier Papiers Libres (disponible aussi sur www.amnesty.be dans l’espace enseignants). Vous pouvez aussi commander les affiches et les brochures “La violence nuit gravement à l’amour” au 0800/20 000 ou à egalite@cfwb.be. Attention, cette brochure et l’affiche ne seront disponibles qu’à partir du 9 novembre 2004 !

Les Femmes prévoyantes socialistes ont aussi une brochure pour les jeunes : Teste ton couple.
Voir www.ifeelgood.be

Allez sur www.amnesty-jeunes.be

L’Engagement

Nous vous proposons de faire connaître le texte qu’Amnesty propose à chaque personne de signer, afin de s’engager à lutter contre la violence à l’encontre des femmes.

Ce texte se trouve sur
www.amnesty.be/stopviolence

Imprimez le texte en grand, faites en un tract, affichez les photos des personnalités ou des élèves ou professeurs qui l’ont signé...

Animations

Vous trouverez dans le dossier Papiers Libres des tas de pistes d’animation, afin d’attirer l’attention des autres élèves et profs sur le problème des violences contre les femmes. Ainsi, pour ceux qui s’en souviennent, nous reprenons une ancienne idée, celle du slogan “ne piétinez pas mon identité” avec des photos de femmes collées au sol.

Vous pouvez également inviter une pièce de théâtre à l’école, une expo, un témoin, organiser un jeu, un concours de sculpture ou d’affiches, sans oublier le projet “Objectif Venus” (voir plus loin).
N’hésitez pas non plus à contacter les organisations de défense des femmes qui peuvent faire une animation dans votre école (voir liste dans le dossier Papiers Libres).

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris