NOUVELLES D’AILLEURS

Un Bonjour de Mongolie

Nous avons reçu une lettre de Bedia Akyuz, membre d’AI, qui était chômeuse en Belgique et qui est partie faire trois mois de bénévolat avec Amnesty en Mongolie. Quelques nouvelles de là-bas :

“Cela fait maintenant plus d’un mois que je suis arrivée ici, en Mongolie, et que je travaille pour AI. Ce n’est pas encore véritablement l’hiver mais pourtant la nuit
dernière, les températures sont descendues jusqu’à - 26°C. La journée, il fait de -10 à -18 °C.
J’apprécie énormément de travailler ici pour AI. Le matin, je vais suivre
trois heures de cours de Mongol, ce qui faciltera mon intégration dans ce pays.
L’après-midi, je travaille soit à mon bureau soit je donne des cours d’anglais à l’université où j’en profite pour les faire parler des droits de l’homme.
Je travaille principalement avec un groupe d’étudiants de 18-22 ans qui sont très intéressés par Amnesty et que j’essaie de motiver pour un jour devenir bénévole à leur tour.
En ce moment, nous sommes très occupés, car “la journée des droits de l’homme” approche, et ce samedi, nous lançons la campagne “faire du bruit pour les droits de l’homme”, où plusieurs chanteurs locaux se produiront sur scène. J’espère que tout va bien en Belgique. La vie peut être dure ici mais y faire face nous grandit chaque jour.”

FESTIVAL ROCK EN ARGENTINE

Un festival de rock a été organisé en Argentine dans le cadre de la campagne mondiale pour lutter contre la violence à l’égard des femmes. Durant ce festival, 6 groupes de rock et une chanteuse ont chanté pour dire stop à la violence contre les femmes. Le festival se termina par une chanson “plus de larmes” qui fut spécialement écrite par un des groupes pour la campagne. De plus, ce groupe de rock céda ses droits d’auteur sur la chanson à Amnesty.

Envie de correspondre avec des jeunes d’autres pays ?

Voici un message venant des USA.

Salut ! Je m’appelle Yanick Saila-Ngita et je termine ma dernière annee au Conard High School dans la ville de West Hartford, Connecticut aux Etas-Unis. Depuis un an, il y a quelques élèves dans mon école qui sont troublés par les actes de racisme qui se sont passés dans le monde. Surtout à Paris et en Australie le mois passé. Nous voudrions discuter de ce sujet avec des jeunes de votre section par e-mail. Merci beaucoup ! Si vous voulez, vous pouvez me contacter :

Yanick Saila-Ngita, tenchiynh@yahoo.com
Notre prof, monsieur Greg Andrews, a son e-mail à l’école : greg_andrews@whps.org

BURKINA FASO

Un match contre les violences faites aux femmes

Comment sensibiliser le public à un sujet encore tabou, celui de la violence faite aux femmes ? A cette question, les jeunes du groupe universitaire de Ouagadougou ont répondu par le sport. Ils ont organisé un tournoi de football “maracana” avec 16 équipes inscrites !
A chaque match, un slogan était martelé : “Gars, sois fairplay avec la femme !”. Chaque but durant le tournoi était dédié aux femmes victimes de violences. Ce fut aussi l’occasion de récolter des témoignages de la part de ces femmes, des histoires toutes émouvantes et effrayantes ! La radio locale OUAGA FM a couvert la campagne d’Amnesty avec notre message.

Pendant ce temps, le groupe femmes d’Amnesty faisait passer le même message à travers le théâtre. Beaucoup de monde était venu assister à une pièce contre les violences faites aux femmes.

d’Amnesty au Mexique, vue par une jeune australienne.

Ce que j’ai retenu de cette rencontre, c’est que l’activisme au sein d’Amnesty peut prendre des formes extrêmement variées. Nous pouvons nous inspirer des succès des autres pour tenter des les appliquer dans notre propre contexte. Cela m’a vraiment donné envie de susciter encore plus d’engagement ches les jeunes australiens et de remplir mes responsabilités en tant que jeune délégué, en partageant mon expérience avec les autres jeunes. Cette expérience m’a également mieux fait comprendre que nous faisons tous partie d’un mouvement international qui dépasse les frontières nationales et culturelles pour faire respecter les droits humains.
Amy, jeune membre d’AI Australie
Les 25 participants à l’Assemblé internationale des jeunes d’Amnesty au
Mexique, en août 2005.

En Corée du Sud, Amnesty est une
affaire de goût !
Les Coréens adorent faire à manger. Il est donc tout naturel pour ces jeunes membres d’Amnesty de financer leurs actions en vendant de bons petits plats. Leurs dernières
actions concernaient les enfants soldats, avec du théâtre et de la danse en rue, afin de sensibiliser les passants. Prochain projet : un marathon d’écriture de lettres.

ALLUMEZ LE FEU !

C’était la saison des bougies, et comme d’habitude, Amnesty a voulu marquer de sa lumière le 10 décembre, journée internationale des droits de l’homme. Ici, une action menée par la section hollandaise, qui va peut-être entrer dans le Guinnesse book des records comme la plus grande image utilisant des bougies allumées !

Notre but était d’attirer l’attention des médias. Nous avons réussi à obtenir gratuitement 10 000 bougies dans un verre, et avec 61 étudiants, nous avons construit cette bougie sur une surface de 9 mètres sur 13. Cette action a été couverte par plusieurs journaux, télévions et radios et sites internet...

EN BELGIQUE AUSSI
Photo prise le 10 décembre
dernier au Square Breughel, à Bruxelles.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris