Dossier-action : peine de mort des mineurs.

SEMAINE INTERNATIONALE D’ACTION POUR LES ETUDIANTS

16 - 22 février 2004

Les mineurs condamnés à mort

Vous pouvez trouver des actions en faveur de jeunes condamnés à mort, alors qu’ils avaient moins de 18 ans au moment des faits, sur ces sites :

 EXÉCUTION DE MINEURS DÉLINQUANTS
Mises à jour de cas
http://web.amnesty.org/library/inde...
 Halte aux exécutions de mineurs au Pakistan :
http://web.amnesty.org/pages/pak-21...

 Philippines : des jeunes délinquants condamnés à mort
http://web.amnesty.org/pages/phl-20...

Pour consulter les toutes dernières actions en faveur de condamnés à mort :
http://web.amnesty.org/library/fra-...

"I don’t think we should be proud of the fact that the United States is the world leader in the execution of child offenders." —U.S. Senator Russ Feingold, November 11, 1999

Je ne crois pas que nous devrions être fiers du fait que les Etats Unis est le pays le plus avancé dans les exécutions de jeunes délinquants"

Sénateur Russ Feingold, 11 novembre 1999

Cette action vous propose de soutenir les jeunes condamnés à mort.

Il faut savoir que depuis 2000, seulement cinq pays ont procédé à l’exécution de jeunes de moins de 18 ans au moment des faits : les USA, le Pakistan, la RDC (République Démocratique du Congo), la Chine et l’Iran. Récemment, le Pakistan a aboli la peine de mort pour les jeunes, mais il semble qu’il reste encore des cas de jeunes condamnés à mort.

Quant à la RDC, elle a mis un moratoire (une interruption) sur ces condamnations.

La condamnation à mort de jeunes qui avaient moins de 18 ans au moment des faits est une pratique illégale, car interdite par la Convention des droits de l’enfant et par d’autres traités internationaux.

Une société qui tue ses jeunes, c’est une société qui tue l’espoir !

PISTES D’ACTION

Cartes Postales
Vous pouvez télécharger des cartes postales en anglais, adressées aux autorités du Pakistan et des Etats-Unis disponible sur pdf :

PDF - 419.8 ko
PDF - 75.8 ko

Nous vous proposons de les faire reproduire, si possible sur papier cartonné, et de les distribuer lors d’une de vos activités.Vous pouvez aussi charger ces cartes sur notre site www.amnesty-jeunes.be

N’oubliez pas d’afficher le texte de la traduction en français à côté ! (voir annexe). Affichez aussi les bonnes nouvelles du mois et celles concernant la peine de mort (voir le dossier Papiers Libres).

Lettres
Envoyez un max. de lettres en faveur de Nanon Williams, en français ou en anglais ( modèle et consignes en annexe).
Affiches
Il nous reste des affiches Dazibao avec la guillotine et le slogan NE SOUS-ESTIMEZ PAS LE POUVOIR DE VOS LETTRES. Nous avons aussi des dépliants sur la peine de mort.

Si vous voulez nous en commander, pas de problèmes : jeunes@aibf.be ou 02/543 79 03

Dossiers pédagogiques Papiers Libres
Il contient des tas d’idées de jeux, des outils, des témoignages...

Vidéos sur la peine de mort
" Vers un monde meilleur " (25 min) : sur la peine de mort dans le monde. Intéressant, car présente différentes situations.

" Le droit de tuer " (30 min) : témoignage de personnes concernées par la peine de mort.

" Paula Cooper " (15 min) : l’histoire d’une américaine de 17 ans condamnée à mort.

"May Day" (45 min.) : décrit les derniers jours d’un condamné à mort aux USA. En anglais sous-titré en français.

Il existe aussi beaucoup de films sur le sujet (voir dossier Papiers Libres).

Expo
Vous pouvez emprunter notre expo "La peine de mort a tous les torts" : 16 panneaux plastifiés (A3) présentant l’histoire de la peine de mort et des témoignages de condamnés à mort à travers le monde. Pour la réserver : 02/538 81 77

Cinéma
Le Musée du Cinéma à Bruxelles va programmer en mai plusieurs films sur la peine de mort, en collaboration avec Amnesty. Certains films seront spécialement proposés pour les écoles.
Les dates et les informations pratiques vous seront communiquées dès que possible.

Autre possibilité : vous pouvez organiser avec un cinéma de votre ville une séance spéciale avec un film sur la peine de mort. Contactez-les et demandez-leur de vous proposer plusieurs films.

Internet
Notre site www.amnesty-jeunes.be vous propose différentes photos ou affiches à charger.

UNE CAMPAGNE POUR SAUVER DES VIES

Nanon Williams, USA, TEXAS
Nous vous demandons votre soutien en faisant connaître autour de vous le cas de Nanon Williams.

Nanon M. Williams a été arrêté et inculpé de meurtre en 1992. A cette époque, Nanon n’était qu’un adolescent. Un gosse de 17 ans qui espérait atteindre l’Université, qui faisait partie de l’équipe locale de football et devenait une véritable étoile montante jusqu’au jour où il a été accusé d’être mêlé, parmi d’autres, à une affaire de drogue qui avait mal tourné. Un dealer connu de tous avait été abbattu et avait succombé à ses blessures.

Il y a des doutes sérieux sur sa culpabilité.

Trois mois après son arrestation, Nanon a été arrêté. On lui a lu ses droits ; il les a respectés : le droit de rester silencieux jusqu’à ce qu’un avocat vous vienne en aide. Cette demande formelle lui a été demandée pendant un an et demi. Et qu’est-il arrivé pendant tout ce temps ? Il est resté détenu chez lui, en Californie, puis il a été extradé vers le Texas. Nanon a attendu son procès dans la prison du comté de Harris pendant trois ans et demi. Pendant toutes ces années on lui a proposé toutes sortes de combines pour se tirer d’affaire. Mais, se sachant inocent du crime dont on l’accusait, il les a tout simplement refusées. Stipulant qu’il plaiderait non coupable.

Les témoins ne l’ont jamais identifié comme l’homme ayant tiré et tué le dealer de drogue. Deux semaines avant le procès, un rapport d’autopsie a été modifié pour enfin prouver que l’homme avait été tué par un fusil, style fusil de chasse. Nanon n’a jamais possédé ce genre d’arme et n’a jamais été vu avec pareil fusil.

Cette fausse preuve balistique présentée par l’Etat n’a malheureusement pas pu être rejetée lors du procès, du fait de la mauvaise préparation de l’avocat de défense. Deux des jurés ont déclaré que leur position aurait été différente si on leur avait fourni les informations dont on dispose aujourd’hui par rapport à cette soi-disante preuve.

Lors de son procès, le Procureur n’a pas hésité à traiter Nanon de "diable", un "prédateur". Il a ajouté, pour justifier sa demande de condamnation à mort : "si cette personne n’est pas un futur danger, alors personne n’est un futur danger. C’est presqu’une insulte à l’intelligencede tenter de démontrer qu’il n’est pas un futur danger". Amnesty pense que le Procureur est sorti des limites de son rôle en utilisant ce type d’argument, d’autant moins fondé que les conventions internationales interdisent la peine de mort pour des jeunes de moins de 18 ans, en se basant justement sur leur grande capacité de réinsertion par rapoort à des adultes.

Nanon n’a pas eu la vie d’un enfant de choeur. Il fait partie de ces êtres qui ont grandi dans les ghettos où la drogue, les gangs d’adolescents et la violence sont monnaie courante. Son père et sa mère ont tous deux été jugés pour trafic de drogue. Son père a été tué quand Nanon n’était qu’un enfant. Sans protection réelle, il avait toutes les "chances" de devenir un membre de la nouvelle génération de dealers.

Nanon Williams a aujourd’hui 29 ans et a été litérallement forcé à grandir enchaîné, à résister aux conditions inhumaines et dégradantes dy système pénitenciaire qui ôte un peu d’humanité, jour après jour, à celui ou celle qu’il a pris dans ses griffes... A travers l’amour de ses amis et de sa famille, Nanon a pu continuer à grandir sans faiblir. Utilisant ses exceptionnels talents d’écrivain pour combattre la structure entière du pouvoir de la prison. Nanon a encore besoin de votre soutien pour échapper à son exécution.

Dernières nouvelles
Le 20 octobre 2003, la Cour Suprème des Etats-Unis a refusé l’appel de Nanon Williams, qui était fondé sur le fait qu’il était mineur au moment des faits.

Stop aux exécutions de jeunes !

ETATS-UNIS (TEXAS)

Nanon Williams risque d’être éxécuté pour un crime qu’il n’a peut-être pas commis. Il avait 17 ans au moment des faits.

Les Etats-Unis détiennent le triste record mondial des exécutions de jeunes délinquants.

Stop aux exécutions de jeunes !

Ireland et Rena Beazley tiennent une photo de leur fils, Napoleon ©AI

ETATS-UNIS (Texas)

Napoleon Beazley a été exécuté en 2002 au Texas (USA) pour un meurtre commis 8 ans plus tôt, lorsqu’il avait 17 ans. Au tribunal, le procureur blanc l’a traité d’animal devant les membres du jury, tous blancs. Des témoins avaient insisté sur ses grandes capacités de réinsertion. Il fut un prisonnier modèle.

Stop aux exécutions de jeunes !

PAKISTAN

Des jeunes condamnés à mort attendant leur procès, Karachi, Pakistan, Juin 2003 ©AI
Consignes pour l’écriture des lettres en faveur de Nanon Williams

 Il est important de NE PAS envoyer cette lettre AVANT le 21 janvier.
 Il est important que les autorités sachent que le Procureur reçoit beaucoup de lettres en faveur de Nanon Williams. Envoyez des copies de votre lettre à l’adresse suivante :

Austin-American Statesman
PO Box 670
Austin
Texas 78767, USA

 Il est préférable d’envoyer des lettre manuscrites : cela a plus de poids.
 Si vous le souhaitez, vous pouvez retranscrire le modèle ci-joint ou la traduire en anglais (dans ce cas, faites la relire par votre professeur d’anglais). Vous pouvez également l’écrire vous-même.
 Il est important de bien lire et comprendre le contenu de la lettre avant de la signer.

ACTION VERS LES JOURNAUX AMERICAINS

Les journaux du Texas peuvent jouer un rôle important et souligner l’impact international donné à une affaire. Le fait de recevoir beaucoup de lettres en faveur de la révision du jugement de Nanon Williams les poussera peut-être à publier certaines de ces lettres ou à en rendre compte dans un de leurs articles. Nous savons que ce type d’action a été efficace dans des situations semblables. Voici une liste de journaux auxquels vous pouvez écrire, en vous basant sur le modèle de lettre proposé. Attention, ne le recopiez pas intégralement, il vaut mieux utiliser vos propres mots, en vous faisant aider par votre prof. d’anglais. Ne citez pas Amnesty International dans votre lettre. N’oubliez pas de mettre vos coordonnées complètes en-dessous de vos signatures.

Dear Editor
I am a citizen of XX. I have read about the case of Nanon Williams who is on death row in Texas for a crime committed when he was aged 17. Four US Supreme Court Justices have said that the execution of people who were under 18 at the time of the crime is a" shameful practice" and a "relic of the past". The Inter-American Commission on Human Rights has declared that it violates the highest international human rights law, equivalent to the ban on torture and genocide. A recent meeting of Nobel Peace Prize winners described the practice as "unconscionable". I agree, and am saddened that Texas, which claims to be a modern state, is keeping this internationally illegal practice alive. Texas accounts for more such executions in the past three years than the rest of the world combined.
I am also very troubled that that Nanon Williams remains on death row despite the fact his co-defendant - the state’s key witness at the trial - fired the first shot to hit the victim in the head. A combination of an ill-prepared defence lawyer and false testimony from a ballistics expert meant that the trial jury did not know this. A new trial for Nanon Williams would be the best outcome to attempt to answer the doubts about his guilt that have arisen since his conviction. Execution is surely not the solution and does no good to the reputation of the State of Texas.

Yours sincerely

LISTE DES JOURNAUX

1. Viewpoints, C/O Houston Chronicle, P.O. Box 4260, Houston, Texas 77210, USA. Fax : +1 713-362-3575. Email to viewpoints@chron.com
2. Letters to the Editor, Austin-American Statesman, P.O. Box 670, Austin, Texas 78767, USA. Fax : +1 512 912-5927. For information on submitting a letter to this newspaper, including how to send one by email, go to : http://www.statesman.com/search/content/standing/letters.html
3. Letters from Readers, The Dallas Morning News, Box 655237, Dallas, Texas 75265, USA. Fax : +1 972 263-0456. Email : letterstoeditor@dallasnews.com
4. Letters to the Editor, Fort Worth Star-Telegram, 400 West 7th, Fort Worth, TX 76102, USA. For emailing details, see http://www.dfw.com/mld/dfw/news/opinion/
5. Letters to the Editor, San-Antonio Express-News, 400 3rd St., San Antonio, TX 78287-2171, USA. Fax : +1 210-250-3105. Email : letters@express-news.net

The Honourable Greg Abbott
Attorney General,
Office of the Attorney General
PO Box 12548, Austin
TX 78711-2548, USA
Email : greg.abbott@oag.state.tx.us
Fax : 00 1 512 475 2994

Monsieur le Procureur Général,

Je compatis à la douleur éprouvée par la famille et les proches de Adonius Collier et n’excuse en rien la façon dont il est mort.

Cependant, je souhaite vous faire part de mon inquiétude concernant Nanon Williams qui est condamné à mort au Texas pour des faits commis alors qu’il était mineur, bien que cela constitue une violation aux conventions internationales.

Cette décision du Texas ternit sa propre réputation internationale ainsi que celle plus globale des USA. Elle est d’autant plus choquante que de fausses preuves balistiques ont été présentées au jury par l’expert de l’Etat du Texas pour les convaincre de la culpabilité de ce jeune.

Je vous prie donc de reconnaître cette erreur et de ne pas vous opposer à la révision du jugement de Nanon Williams.

Veuillez agréer, Monsieur le Procureur Général, l’expression de ma considération distinguée.

Nom et prénom :

Adresse :

Signature

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris