Comment agir ?

Thèmes de discussion dans ton groupe

Le sujet du « viol » n’est pas évident à traiter en tant que tel, car il touche particulièrement l’intimité d’une personne.

Néanmoins, nous te proposons de réfléchir au phénomène du viol comme arme de guerre car les gouvernements doivent agir/ réagir par rapport à ces crimes. Ils sont parfois même directement responsables.

Vous pourriez réfléchir aux questions suivantes :

 pourquoi les soldats violent-ils les femmes ?
 qui est responsable ?
 que pouvons-nous faire ?

Le viol en Belgique

Selon les statistiques, il y a plus de 7 viols par jour en Belgique !
Il nous faut préciser que ce chiffre n’a été calculé que sur la base des cas déclarés, on peut donc supposer qu’il est, malheureusement, encore plus élevé que ça.

Si tu connais une victime, il est toujours utile de l’aider à faire une démarche vers une association spécialisée.
Tu trouveras ci-contre des adresses d’organisations qui répondent à ce genre de situation.

Vous pouvez discuter de cette thématique au sein de ton groupe. Le viol en Belgique est-il comparable au viol comme arme de guerre ? Réfléchissez à ce que c’est, à ce que ça veut dire pour les victimes et les agresseurs.

Adresses utiles

 SOS VIOL : Rue Blanche, 24
1060 Bruxelles
Tel : 02/534.36.36
Fax : 02/534.86.67
E-mail : sosviol@brutele.be

 SOS VIOL LUXEMBOURG :
Rue de Bastogne, 46
6700 ARLON
Tél:063/233872
Fax :063/413034

 Ecoute enfants : 103

 SOS-Enfants
Service pluridisciplinaire pouvant établir un bilan de l’état physique, psychique et social de l’enfant ou de l’adolescent, dans son milieu de vie ; coordonner les actions entreprises et déterminer les rôles précis de chaque intervenant ; réfléchir, avec la famille, à l’opportunité d’une information judiciaire.
http://www.cfwb.be/dgde/sosenfants.html

 Services de l’aide à la jeunesse(SAJ) :
http://www.cfwb.be/aide-jeunesse/co...

 Site central de l’aide à la jeunesse pour les jeunes et les familles :
http://www.cfwb.be/aide-jeunesse/ht...

 Service d’aide aux victimes :

— > ils existent dans chaque région. Votre commissariat pourra vous renseigner le bureau le plus proche. Ces services apportent une aide psychologique et un soutien dans les démarches à effectuer au niveau des plaintes. Vous pouvez aussi faire appel à la Commission pour l’aide financière aux victimes d’actes intentionnels de violence qui centralise l’ensemble des services d’aide aux victimes.

Boulevard de Waterloo 115, 1000 Bruxelles
Locaux : Porte de Hal 5-8,
1000 Bruxelles
Tél. : 02/542.72.08 ou 02/542.72.44,
www.just.fgov.be/index_fr.htm
Cliquez sur “ Justice de A à Z “ et choisissez “ Aide financière aux victimes “ (aller tout en bas au point 9. Adresses utiles).

 Centre psycho-médico-social :

— > ce centre est avant tout un lieu de parole et d’écoute pour les élèves, les parents et les enseignants, peut aider à poser le diagnostic de maltraitance et assurer la guidance de l’enfant ou de sa famille :

Ministère de la Communauté française - A.G.E.R.S. - Médiation scolaire - C.A.E. -
Bureau 535 étage 2/3-
Bd. Pachéco, 19 bte 0 -
1010 BRUXELLES
Tél : (02)210.57.10
Fax : (02)210.55.56

Quelques outils...

Nous vous proposons, sur le site international d’Amnesty, des vidéos ou diaporamas sur la situation dans différents pays.
Regardez-les et discutez-en dans vos groupes !

http://web.amnesty.org/actforwomen/...

Vous trouverez aussi des actions sur le thème du viol comme arme de guerre. Faites signer des lettres dans votre école, organisez une conférence, une projection, une exposition, afin de faire réagir les autres élèves, envoyez-nous les résultats de vos actions !

Les trois pétitions (Congo, Soudan, Colombie) sont téléchargeables en cliquant sur les fichiers en bas de cet article !

 Congo :
http://web.amnesty.org/actforwomen/...

 Soudan :
http://web.amnesty.org/pages/sdn-18...

 Colombie :
http://web.amnesty.org/actforwomen/...

Filmographie

• Vidéo « Silence on viole », Planète en question, RTBF, émission du 31/08/2004 (un reportage boulerversant sur le viol comme arme de guerre au Kivu)

•Vidéo « Viols sur ordonnance ? », un reportage particulièrement dur d’Elisabeth Burdot et Myriam Lanotte, Actuel RTBF, 2004. (Cette cassette est disponible pour emprunt, si vous êtes intéressés, contactez nous !)

Bibliographie

• La petite fille à la kalachnikov. ma vie d’enfant soldat, China Keitetsi, Ed. Complexe/GRIP, Bruxelles, 2004

• Rapports sur le site d’AI, dans le cadre de la campagne Halte à la violence contre les femmes

— > Les crimes commis contre les femmes lors des conflits armés, décembre 2004 (ACT 77/075/2004)

— > Vies détruites, corps brisés : halte aux crimes commis contre les femmes lors des conflits armés, décembre 2004 (ACT 77/072/2004)

Idées d’actions « symboliques »

 Au Liban, un groupe de jeunes de l’American Community School s’est réuni à l’initiative d’AI dans les locaux du syndicat de presse, à Beyrouth, lors du lancement de la campagne. Chacun a posé sa main colorée sur une banderole pour exprimer son refus.

 Au Chili, des membres d’AI ont défilé devant l’ambassade du Mexique, à Santiago, pour attirer l’attention sur les victimes de Ciudad Juarez.

 Cimetière symbolique :

Il s’agit d’installer à un endroit visible, par exemple, dans votre cour de récréation, un cimetière avec des croix en forme de symboles féminins. Vous pouvez les réaliser vous-mêmes à l’aide de cartons ou de bois en contre-plaqué (voir avec les sections techniques si elles peuvent vous aider).

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris