Congo : halte au massacre !

Au Congo, depuis 4 ans, c’est le 11 septembre tous les jours !

Pour découvrir l’animation flash sur les enfants soldats en RDC, clique ici

Les enfants soldats et la peine de mort font partie des préoccupations d’Amnesty sur la République Démocratique du Congo (RDC).

Cette action de rentrée peut vous permettre de sensibiliser un grand nombre de jeunes et peut servir également à vous faire connaître au sein de l’école ! Nous vous proposons en annexe des modèles de lettres à envoyer le plus rapidement possible. Vous trouverez aussi un jeu de rôle pour sensibiliser les jeunes à la question des enfants soldats. N’oubliez pas d’afficher dans votre école les différents témoignages d’enfants soldats. Téléchargez ici le dossier d’action (ou chargez une version plus légère en pdf tout en dessous de cette page).

RTF - 2 Mo

Attention ! N’oubliez pas que l’opération Pas la peine ! commence fin octobre. Il est donc important de bien planifier cette action Congo de façon à ce qu’elle ne déborde pas sur l’opération « Pas la peine » qui durera toute l’année scolaire et qui devrait mobiliser toutes vos énergies.

A-Pistes pédagogiques

  Simulation d’un procès (voir dossier d’action en annexe)

  Analyse de photos et de dessins

  Idée de débat : Enfants soldats : criminels ou victimes ?

B- Sites internet

* www.enfant-soldat.be
Site de la Coalition belge contre l’utilisation d’enfants soldats
* www.child-soldiers.org
* www.crin.org
* www.hrw.org
* www.rb.se/childwar
* www.jesref.org
* www.paxchristi.net
* www.un.org/rights
* www.savethechildren.org
* www.amnesty.org
* www.defence-for-children.org
* www.plan-international.org
* www.terredeshommes.org
* www.unicef.org
Fonds des Nations Unies pour l’enfance,
* www.grip.org
Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité

C- Expositions

L’exposition « La guerre n’est pas un jeu d’enfant », organisée par le GRIP et d’autres associations, est présente du 26 septembre au 19 octobre 2003 à Namur, Eglise St-Loup, Rue du Collège. Pour plus d’infos : GRIP, tel. 02/240 11 43.
www.grip.org

Des fiches pédagogiques sur les enfants soldats, sur le problème des armes légères et sur les conflits en Afrique des Grands Lacs sont également disponibles.

D - Livres

« Allah n’est pas obligé »
d’Ahmadou Kourouma, éd. Seuil ou Points (en poche).

Récit terrifiant sur une époque de massacres dont les enfants sont les tristes héros. Ce livre a été adapté sous forme de pièce de théâtre (voir ci-dessous le chapitre théâtre).

« La guerre enfants admis : 300 00 enfants-soldats dans le monde : comment combattre ce fléau ? »
Livre en vente chez Amnesty International, 12,95 €

E. - Théâtre

« Allah n’est pas obligé »
d’Ahmadou Kourouma
du 15 janvier au 21 février 2004 à 20h30 au Théâtre de Poche.

« J’ai tué pas mal de gens avec mon Kalachnikov.
C’est facile. On appuie et ça fait tralala... »

Avec Allah n ’est pas obligé, Ahmadou Kourouma nous livre un récit drolatique -et d’autant plus terrifiant - sur une époque de massacres dont les enfants sont les tristes héros. Une histoire qui a comme toile de fond les "guerres tribales " du Libéria et de la Sierra Leone. Pour cet ouvrage, l ’auteur -l’un des écrivains les plus importants du continent africain - s’est vu décerner le Prix Renaudot.

« M ’appelle Biharima.J ’aurais pu être un gosse comme les autres.Un sale gosse ni meilleur ni pire que tous les sales gosses du monde, si j’étais né ailleurs que dans un foutu pays d’Afrique. Mais mon père est mort.Et ma mère,qui marchait sur les fesses, elle est morte aussi. Alors je suis parti à la recherche de ma tante Mahan,ma tutrice.C ’est Yacouba qui m’accompagne. Yacouba,le féticheur, le multiplicateur de billets, le bandit boiteux. Comme on
n ’a pas de chance, on doit chercher partout, partout dans le Libéria et la Sierra Leone de la guerre tribale. Comme on n ’a pas de sous, on doit s’embaucher, Yacouba comme grigriman féticheur musulman et moi comme enfant-soldat. J ’ai tué pas mal de gens avec mon kalachnikov. C ’est facile. On appuie et ça fait tralala. Je ne sais pas si je me suis amusé. Je sais que j ’ai eu beaucoup mal parce que beaucoup de mes copains enfants-soldats sont morts. Mais Allah n’est pas obligé d ’être juste avec toutes les choses qu’il a créées ici-bas » (extraits de Allah n ’est pas obligé, Seuil, Paris,2000).

Idées d’actions :

Stand

Le 11 septembre, à l’occasion de l’anniversaire des attentats aux USA, affichez le Dazibao (affiche) sur le Congo à des points de passage. Demandez à la direction l’autorisation de tenir un stand ce jour-là et de faire signer des pétitions. Proposez en même temps aux jeunes d’assister à votre prochaine réunion, en leur faisant écrire leur nom sur une liste de personnes intéressées par Amnesty.

Affichez également des témoignages de prisonniers libérés.

Actions symboliques

Construisez une maquettte des 2 tours du WTC (avec 2 boîtes à chaussures superposées, par ex.).
Mettez un réveil à côté des deux tours, avec l’inscription suivante :
"Au Congo, depuis 4 ans, c’est le 11 septembre tous les jours. 2000 et 3000 victimes par jour. Imagine que, chaque jour et pendant quatre ans, tous les habitants d’un village de Wallonie disparaissaient. Ou plus de 3 fois la population de Bruxelles en quatre ans !
Ne laissons pas le Congo dans l’ombre ! Réagissez !"

 Demandez à l’école le droit de passer de la musique congolaise et de vendre de la cuisine congolaise... afin d’attirer l’attention sur la situation en RDC.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris