Vie économique du Maroc

Secteur primaire

Le Maroc est essentiellement un pays agricole. Près de 50% de la population active travaille dans le secteur primaire. Les principales productions sont :

* les céréales : le blé (30% des terres), l’orge (27%), le maïs et la pomme de terre.

*Les légumineuse, les fèves, les pois, les lentilles, les haricots, ...

* L’aboriculture fruitière (les melons, la vigne, les dattiers).

* La cannes à sucre et la betterave ainsi que les oliviers fournissent un complément non négligeable.

Le Maroc est aussi un grand producteur d’agrumes, dont 940 000T d’oranges, principalement destinées à l’exportation avec les légumes d’hivers. L’élevage joue une fonction " caisse d’épargne ". Le cheptel fournit le lait, le beurre et la viande destinés à la consommation familiale. La laine et les poils de chèvre entrent dans la composition des couvertures et des cordes. La pèche est importante ( sardines, thons, maqueraux, anchois et crustacés). Les principaux centre de pèche sont : Agadir, Safi, Essaouira, Casablanca.

secteur secondaire

L’industrie du pays s’est dévolppée depuis la 2éme geurre modiale. De toute les industries du pays, c’est celle de l’alimentaire qui domine. Avec la transformation des céréales ( farines, biscuit, poissons). Les industrie du textile, du cuir et du bâtiment ( matériaux de construction) sont en pleines expansion.

secteur tertiaire

Le pays dispose d’imporyantes ressources minères. Il est le 3 éme producteur et 1er exportateur mondial de phosphates. Et aussi le 10 éme producteur de plomb et d’argent . On y extrait aussi du charbon, du colbat, du fer, du cuivre, du manganèse, du pétrole, de l’étain et du zinc. S’ajoute à cela le raffinage, le testile, le travail di cuivre.
Mais que serait l’économie du Maroc sans ces 3 millions de touristes par an qui rapporte environ 1.4 milliard de dollars. Les plages Méditerranéenesz et la proximété du désert font que ces millions de touristes soient attirés par ce pays.

Les souks

Les fascinant souks de Marrakech, sources de tant de tentations sont installés au nord de la place. c’est tôt le matin qu’il faut venir s’y aventurer. Les dinandiers sont sur la gauche et les bijoutiers à droite. La foule bruyante est empréssée, peut désarçonner les visiteurs novices. Mais on est toujours bien accueilli, même si on ne souhaite rien acheter.

L’artisanat

L’artisanat occupe partout une place de 1er plan. Les précieux manuscrits de la Bibliothèque royale ou ceux de la mosquée Qarawiyyin témoignent d’un art remarquable de la calligraphie. Les bijoux en or et en argent sont finement travaillés. Les céramiques anciennes ( poteries vernissée ou faïence émaillée) présentent des décors constitués de fleurs et d’arabesques monochromes, généralement bleus, ou polychromes, aux tons bleus, brun, verts et jaunes.

Malgré tout ça, plus de 20% de la population sont au chomage.

Voici deux indicateurs qui nous prouvent que le pays est en développement modéré.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris