{{{Le lexique}}}

Pour bien comprendre : un lexique

Exécution :
Action d’exécuter, de passer à l’accomplissement.

Incarcération :
Le fait de mettre en prison.

Islam :
Religion prêchée par Mahomet et fondée sur le coran.

Opposants :
Qui s’oppose à un acte juridique, un jugement, une mesure,
une autorité .

Opprimer :
Soumettre à une autorité excessive et injuste, persécuter par des
mesures de violences .

Phobie :
Peur morbide, angoisse de certains objets, actes, situations ou idées

Régime :
Organisation politique, économique, sociale d’un état.

Torture :
Souffrance physique ou morale intolérable.

Totalitarisme :
Système politique des régimes totalitaires.

Violation :
Action de violer, de profaner une chose sacrée.

ONU, Organisation des Nations unies :
Elle regroupe la plupart des pays du monde et s’occupe principalement d’assurer le maintien de la paix et de maintenir une sécurité mondiale. L’ONU possède ses propres soldats, les "casques bleus", appelés également "soldats de paix". Elle les envoie, si besoin est, pour garantir la paix dans certains conflits.
L’ONU, créée le 26 juin 1945 par la charte de San Francisco qui rassemblait les signatures de 50 pays, ne poursuit pas uniquement des actions politiques, elle est également active dans les domaines économiques, sociaux et culturels. Citons entre autres l’UNICEF (Fonds d’urgence des Nation-Unies pour l’enfance), l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), l’OMS (Organisation mondiale de la santé) ou le HCR (Haut Commissariat des Nation Unies en charge des Réfugiés).
Tous les Etats indépendants sont représentés à l’ONU mais seulement cinq d’entre eux ont un réel pouvoir : la Chine, la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et la Russie.

Le rôle de l’ONU dans la crise actuelle est d’assurer les moyens nécessaires à une véritable politique de stabilisation et de contrôle via les inspections. Un objectif difficile à atteindre vu le régime dictatorial irakien et son passé ; la volonté de l’administration américaine d’avancer vers la guerre ; la position des autres puissances internationales pas toutes favorables à un conflit ; …

Droits de l’homme :
Libertés qui ont été fixées par la Déclaration universelle des droits de l’homme, signée en 1948 par la plupart des pays du monde. La liberté d’expression, de choisir sa religion, l’interdiction de la torture font partie de ces droits.

Dictature :
Régime politique dans lequel tous les pouvoirs sont détenus par un seul homme, un seul parti ou une seule famille. Dans une dictature, on maintient le pouvoir et l’autorité sur le peuple en usant de la peur, de la censure et de la violence. Une dictature peut-être militaire ou civile selon que l’on s’appuie sur les forces armées ou sur la politique pour exercer son autorité. Une dictature est imposée et induit une disparition totale des libertés en supprimant, par exemple, toute forme d’opposition, en censurant la presse etles partis politiques. Saddam Hussein exerce une dictature en Irak. Celui-ci entretient un véritable culte de la personnalité et utilise l’armée pour imposer ses idées et sa vision du monde. Il n’hésite pas à tuer des personnes de sa famille qui ont décidé d’entrer dans l’opposition.

Embargo :
Blocage des échanges commerciaux avec un pays.

Sunnite :
La majorité musulmane est sunnite, 90 % des musulmans se réclament de la sunna, la tradition. Pour eux, le chef séculier ou temporel est également le plus haut chef religieux. Pendant des siècles, le sultan a été le chef politique des musulmans sunnites et le calife était leur chef religieux.
Aujourd’hui, les musulmans sunnites ne disposent pas d’une structure religieuse élaborée. Ils ne possèdent pas de clergé distinct ni de chefs spirituels incontestés. Par contre, les ulémas, docteurs de la loi musulmane, juristes et théologiens, jouent un rôle important dans l’interprétation du Coran et du Hadith et dans l’application de la loi musulmane. Dans le monde sunnite, le pouvoir politique repose entre les mains de politiciens séculiers supposés appliquer cette loi.

Chiite :
La minorité chiite, les 10 % restants, se réclame de Ali dans la succession du prophète. Cette minorité se retrouve notamment en Iran et, en tant qu’importante minorité, en Irak et au Liban. Elle considère que c’est le chef religieux qui doit exercer le pouvoir séculier le plus élevé.
Seul le monde chiite, et surtout l’Iran, possède une hiérarchie religieuse, un peu comparable à la hiérarchie catholique. Ils ont leurs mollahs, mais aussi leurs ayatollahs et grands ayatollahs qui détiennent également le pouvoir politique. Les ayatollahs sont des docteurs de la loi chiites qui ont atteint « le sommet de la connaissance et de la piété ». Depuis la révolution chiite de 1979 en Iran, ils détiennent la totalité du pouvoir dans ce pays

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris