Violations des droits humains

VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME

Article 1 :

Source : www.amnesty.org
Date : Mercredi 30 octobre 2002.
Lieu : Japon / Corée du Nord.
Problématique : Enlèvement de 13 japonais en 1970 sur une plage du nord du Japon par les services secrets nord-coréens afin de former des espions aux coutumes et à la langue japonaise.
État actuel de la situation : 8 des 13 prisonniers sont morts (suicides et prétendues morts naturelles). 5 survivants sont actuellement en visite au Japon, qui refuse de les laisser partir.
Action d’Amnesty International : Enquête menée par Amnesty mais limitée par l’interdiction de mener des recherches indépendantes en Corée du Nord.

Article 2 :

Source : www.amnesty.org
Date : Mercredi 6 novembre 2002.
Lieu : Corée du Sud.
Problématique : Violation des Droits de l’Homme en Corée du Sud.
État actuel de la situation : Grande amélioration de la situation politique et sociale depuis 10 ans.
Action d’Amnesty International : Rappel par Amnesty des principaux devoirs aux candidats à l’élection présidentielle :
 Limiter l’emprisonnement des dirigeants syndicalistes, des prisonniers politiques et des objecteurs de conscience.
 Abolir la peine de mort.
Par David Bourlard et David Aszkenazi
Problématique : Mort d’un jeune homme : Cho Cheon-Hoon, 32 ans. Il était accusé de meurtre et était interrogé au Ministère Public de Séoul.
État actuel de la situation : Le bureau du procureur général a demandé l’arrestation du procureur Hong Tyeon-Ryeon, soupçonné d’avoir accepté la torture à mort du suspect.
Action d’Amnesty International : Amnesty a exigé une enquête complète qui a abouti à la démission du premier procureur du Parquet de Séoul, du procureur général et du ministre de la justice.

Article 3 :

Source : www.amnesty.org
Date : Mercredi 6 novembre 2002.
Lieu : Corée du Sud.
Problématique : Violation des Droits de l’Homme en Corée du Sud.
État actuel de la situation : Grande amélioration de la situation politique et sociale depuis 10 ans.
Action d’Amnesty International : Rappel par Amnesty des principaux devoirs aux candidats à l’élection présidentielle :
 Limiter l’emprisonnement des dirigeants syndicalistes, des prisonniers politiques et des objecteurs de conscience.
 Abolir la peine de mort.
Par David Bourlard et David Eszkenazi

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris