LA DECOUVERTE ET LA CONQUETE

LA DECOUVERTE ET LA CONQUETE.

 Quelque temps après la découverte de l’Amérique par l’Amiral Christophe Colomb, en 1492, commencèrent les explorations sur la terre ferme sur le littoral des Caraïbes de l’actuel territoire colombien. Les dernières années du XV siècle et le début du XVI siècle furent les témoins de diverse expédition et rencontres entre les Européens et les natifs de ces terres américaines.

 Outre Christophe Colomb d’autres explorateurs obtinrent des permis, dits capitulations de la part de la couronne Espagnol, pour explorer les îles et les terres américaines.
Ainsi, l’espagnol Alonso de Ojeda après avoir parcouru la côte Atlantique au départ de la péninsule de la Guajira, fonda en 1509 San Sébastián de Urabá dans le Nord ouest colombien, premier hameau construit par des Européens sur ces territoires. En 1510, Vasco Nuñez de Balboa fonda la ville de Santa Marta la Antigua del Darién.

 En 1525, Rodrigo de Bastidas fonda l’actuelle ville de Santa Marta, la plus ancienne du pays et découvrit l’embouchure du fleuve Magdalena.

 La Conquête Espagnole se caractérisa par le pillage des richesses aborigènes, l’imposition des habitudes et croyances espagnoles et l’exploitation de la main-d’œuvre indigène.

 Ce phénomène conduisit à l’introduction de la force de travail noire provenant d’Afrique, amenée au Nouveau Monde comme esclaves.

 Suite à cette migration forcée, la race noire occupa la troisième place sur la scène américaine, avec pour conséquence le métissage racial et culturel qui caractérise la Colombie actuelle.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris