INTRODUCTION ET APERCU HISTORIQUE

JPEG - 70.5 ko
Carte de la Colombie.

INTRODUCTION.

Le pays peut se découper en trois régions distinctes. La côte Caraïbe au Nord avec Cartagena comme ville principale, les Andes à l’Ouest qui occupent un tiers du pays et où est située la capitale Bogota, et enfin l’Amazonie qui représente presque la moitié du territoire. Dans la partie andine trois cordillères (Occidentale, Centrale, Orientale) traversent le pays du sud au nord avec de hauts sommets (< 5 800 m), des volcans et des neiges éternelles. Entre chacune s’élèvent de hauts plateaux (2 000/2 800 m) et de longues vallées. Plaines le long du Pacifique peu peuplées et à l’est la savane qui s’étend vers la forêt. La population vit à 95 % dans la partie ouest du territoire, c’est à dire dans les hautes terres. Parmi les différentes ressources de la Colombie, la production et le trafic de la coca représentent une source non négligeable de revenus pour ce pays secoué depuis des décennies par des conflits sanglants où se mélangent politique et mafia.
La monnaie locale est le peso colombien.

APERCU HISTORIQUE.

1536-1539 : conquête espagnole effective du pays par Jiménez de Quesada. Le pays fait partie de la Vice-royauté du Pérou.

1717 : création de la Nouvelle Grenade (actuellement Colombie, Panama, Equateur, Vénézuela).

1819 : après l’échec d’une précédente tentative, Bolivar prend possession du pays.

1821 : indépendance avec la création de la grande Colombie (incluant le Panama, l’Equateur et le Vénézuela) qui éclatera en 1830 ne laissant rattaché que le Panama.

1849-début XXe : rivalités politiques et guerres civiles.

1903 : perte de Panama par la Colombie.

1948-1953 : violente guerre civile.

années 60-70 : guérillas "politiques" et débuts des cartels de la drogue.

1989 : début de l’aide américaine dans la lutte contre les trafiquants de drogues.

1993 : Pablo Escobar, chef du cartel de Medellin, est abattu par la police.

1996 : baisse de l’aide américaine mais intensification de la guerre contre les cartels qui contrôlent une partie du pays.

1997-98 : malgré quelques accords état-guérilla(cartels), regain de violence dans le pays et augmentation du nombre des enlèvements y compris d’étrangers.

2001 : nouvelles tentatives de négociations entre le gouvernement et la guerilla.

2002 : enlèvement par la guérilla d’une candidate à l’élection présidentielle.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris