a) Le mot du responsable

" Un jour viendra, nous devons en avoir conscience : ce pays que j’ai en rêve et que vous avez en rêve, on peut le bâtir. Cela dépend de notre volonté. Cela dépend de notre courage "
Extrait du discours du Président Lula , au IIIème Forum Social Mondial, à Porto Alegre

Dans un monde en perpétuelle mutation, le rôle de l’enseignant ne se limite plus à transmettre des connaissances. Il développera des comportements qui permettront aux adultes de demain d’agir sur la société pour la rendre plus humaine, plus solidaire, plus démocratique.
L’enseignant formera des hommes et des femmes libres, capables d’exercer leur esprit critique et de décider, de lutter contre les préjugés en toute autonomie, d’assumer leur responsabilité dans le respect d’autrui.
L’école va offrir aux jeunes la possibilité de s’informer, de parler, de communiquer, de s’exprimer, d’écrire.
Quel projet ! direz-vous. Idéaliste, utopique ou réaliste ?.
Bien sûr, le silence et l’indifférence existent.Tous les professeurs y sont confrontés. Chez les jeunes, les raisons de se taire sont multiples : l’incompréhension, l’ennui, la paresse ou la peur.
Et pourtant, il suffit peut-être d’un rien pour que les élèves se sentent concernés car ils sont capables de tout, du pire et du meilleur dont on ne parle pas assez.
" Si on le changeait ce visage du monde ? "
Alors la routine fait place à l’enthousiasme.
On va la réaliser cette peinture !
On va le créer ce site internet !
On va l’organiser cette animation !
Ils donneront de leur temps et toute leur motivation pour continuer à rêver de bâtir une autre société, "dire des choses" et être entendus de tous.
Voilà ce que cela donne. A vous de juger.
Merci à toute l’équipe d’Amnesty International.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris